Restez connectés !

 Je réponds à vos questions

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

- Soutien & accompagnement de la grossesse et du post partum Auxiliaire de puériculture

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés

Les bienfaits de l'allaitement maternel

Pour le bébé et pour la mère

Pour le bébé :

 

Le lait maternel a une composition parfaite pour le bébé (c'est la norme biologique de l'espèce humaine)

(* L.A = Lait Artificiel, L.M = Lait Maternel).

 

-Proportion lipides/protides

-Faible taux de caséine et abondance de la protéine du "petit lait"  qui le rend très digeste

-Faible taux de sels et minéraux ( moindre travail des reins)

-Minéraux et vitamines en quantités idéales et très bien assimilés (50% du fer  du lait maternel est assimilé par le bébé contre 4% avec le L.A)

-Taux important de lactose (énergie rapide, croissance des bonnes bactéries qui protègent contre les autres responsables de diarrhées. Développement du système nerveux.

-Bonne proportion d'acides gras, de taurine et d'antioxydants (fonction neurologique et visuelle)

 

Le lait maternel change sa composition selon l'âge de l'enfant, le cours de la tétée (début milieu et fin), le moment de la journée.

Le lait maternel protège de nombreuses agressions grâce à ses facteurs de défense (surtout présents dans le colostrum).

Il contient entre autre des facteurs : antimicrobiens, antiviraux, antiparasites, anti-allergène, anti-inflammatoires, immuno-modulateurs...

Par ailleurs, aussi improbable que cela puisse paraître le sein est capable de produire des anticorps spécifiques lorsque le bébé est infecté par un microbe.

L'importance pour la santé du bébé :

Le L.M : le meilleur alicament !

- Diminution de la mortalité

-Protection contre les maladies gasto-intestinales  (multiplié par 3.63 à l'âge de 2 mois chez un bébé au L.A)

- Protection contre les affections respiratoires basses (bronchiolites, pneumonies)

- Protection contre les affections ORL (rhinites, pharyngites, laryngites, otites...ex : 2 fois plus d'otites chez les bébés nourris au L.A)

( Mais aussi : moins d'hypothermie, de RGO, d'infections urinaires, d'anémies, de mort subite du nourrisson) études à l'appui

- A long terme l'allaitement est protecteur contre : l'obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, les cancers, les allergies, meilleur développement bucco-dentaire, développement du système immunitaire...)

Tous les bénéfices de l'allaitement sur l'enfant sont "dose-dépendant" c'est à dire que plus l'enfant à été allaité en durée, plus les bénéfices seront grands.

Plusieurs travaux montrent une morbidité plus élevée chez les nourrissons qui ne sont pas allaités au sein ou le sont peu de temps, comparativement aux enfants bénéficiant d’un allaitement maternel prolongé.

L'importance pour le développement du bébé :

  • Satisfaction du besoin de succion, source de réconfort, de plaisir et puissant analgésique.

  • Le plaisir d'être avec sa mère et de tisser le lien par une meilleur proximité. L'allaitement oblige la mère et l'enfant à être très proches, en corps à corps, cela apporte une grande sécurité affective au bébé,  lui permet de se sentir enveloppé dans les bras maternels tout en améliorant la qualité de la relation mère-enfant.

  • L'allaitement et l'éveil des sens :

- l'odorat (le nouveau-né reconnaît l'odeur du sein de sa mère et est capable de la reconnaître. Cette d'ailleurs cette odeur qui le guide jusqu'au sein !

-le goût : le lait maternel change de goût en fonction de l'alimentation, (de même que le liquide amniotique  que buvait déjà bébé dans l'utérus!) cela éveil le nouveau-né au plaisir gustatif et prépare son palais à l'alimentation.

- Le toucher, le premier sens du foetus in utero, il se développe particulièrement autour de la bouche, ainsi lorsque le nouveau-né porte sa bouche contre le sein, il ressent la sensation de la douceur du sein maternel sur sa peau. De nombreux nouveau-nés cherchent également avec leur mains à caresser le sein ou la peau de leur mère pendant la tétée et ce dès les premières heures de vie.

- La vue. Il a été démontré qu'un nouveau-né était capable de voir correctement ce qui se situe entre 18-20 cm, juste la bonne distance qui sépare l'enfant du visage de sa mère lorsqu'il est nourrit au sein !)

Pour la mère :

De récentes études ont démontrées que l'état de santé de la femme allaitante serait supérieur à la moyenne.

1

L'allaitement à la naissance favorise l'expulsion du placenta par des contractions utérines et diminuent énormément le risque d'hémorragie de la délivrance, cela aide également l'utérus à reprendre sa taille,sa forme et sa tonicité, les fameuses tranchées ( d'autant + lors d'accouchement par césarienne).

2

Aménorrhée plus ou moins longues : diminutions d'anémie et espacement des naissances.

3

Moins de fatigue, libération de l'hormone de la détente et du plaisir lors des tétées qui donnent une sensation de  sommeil et permettent en réalité à la mère de s'endormir plus facilement et de sombrer immédiatement en sommeil profond. La maman allaitante est alors plus détendue, moins stressée, et moins fatiguée ( pas besoin de préparer les biberons, les chauffer, les laver et possibilité d'allaiter allongée la nuit tout en se reposant). L'allaitement oblige la mère à se reposer, s'assoir avec son bébé et prendre le temps, contrairement au biberon qui peut être donné par une tierce personne, laissant la mère vaquer à ses occupations domestiques fatigantes ) Une études récente à démontrée que la mère allaitante dormait 20 minutes de plus que la mère non allaitante.

4

Réduction de baby-blues et dépressions post partum : L'allaitement permettant un meilleur repos, quand celui-ci se passe sans encombres il permet également de pouvoir tisser des liens d'attachement avec son bébé tout en favorisant une relation privilégiée, ces deux éléments (fatigue et difficulté d'attachement sont des causes de difficultés maternel).

5

Récupération du poids normal plus rapidement ( les graisses accumulées pendant la grossesse sont stockées en prévision de l'allaitement d'où cette perte de poids plus facile avec allaitement).

 

6

 

 

Diminution des cancers du sein. ( plusieurs études ) et autres cancers féminins  ( ovaires, utérus)

 

 

 

7

 

 

Diminution de l'ostéoporose.

 

Conclusion : en plus de son incroyable composition idéalement adaptée au bébé humain, le lait maternel permet de protéger l'enfant et la mère à court, moyen et long terme contre diverses affections et pathologies.

En outre, l'allaitement permet cette proximité mère-enfant ainsi qu'un contact privilégié favorisant la relation et le lien.

 

 

 

Références :  : Les livres (que je recommande vivement ) : Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau " L'allaitement maternel" et "Allaiter c'est bon pour la santé".