Restez connectés !

 Je réponds à vos questions

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

- Soutien & accompagnement de la grossesse et du post partum Auxiliaire de puériculture

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés

Pouvoir choisir les produits de soin de façon consciente


La peau du nouveau-né possède quelques particularités qu’il faut reconnaître et respecter.


Elle est sujette à diverses épreuves au cours de la petite enfance (acné du nourrisson, croûte de lait, érythème toxique, érythème fessier, maladies éruptives, éczema...) elle reste volontiers rouge et grasse pendant le 1er mois.

Néanmoins, les glandes sébacées demeurent au repos jusqu’à l’âge de dix ans environ ; le film hydrolipidique est alors insuffisant pour protéger la peau de toutes les agressions extérieures qui se répètent tout au long de la journée telles que chaleur, transpiration, humidité, frottements des couches ou des
tissus…

Cette peau devient par conséquent plutôt sèche et sujette aux irritations.
La barrière qu'est l'épiderme est alors moins efficace pour empêcher les substances toxiques de passer dans le sang.

De plus, les produits que l'on applique pour le change de bébé ne sont pas rincés, ils restent donc en contact avec la peau, et "macèrent" dans la couche.

Un bon cocktail toxique pour la peau de votre tout petit.

L'une des principales préoccupation des futures ou jeunes mères est de prendre soin de cette peau de bébé.

Les enseignes commerciales et pharmaceutiques ont donc bien compris qu'il y avait tout un marché à conquérir en développant toutes sortes de gammes spéciales bébé...


Cependant, selon des recherches scientifiques, certains composants des produits cosmétiques pour enfants sont à éviter et seraient même néfastes. La plupart des produits nettoyants pour le change et les soins de bébé contiendraient des composés chimiques toxiques : allergènes, et perturbateurs endocriniens...


Ainsi, les mentions du type «hypoallergénique» ou «Testé sous contrôle dermatologique» dont s’affublent les grandes marques, ne sont absolument pas un indice de fiabilité.


En octobre 2014, 60 millions de consommateurs a d'ailleurs dressé une liste de 28 produits à proscrire, parmi les quels Pampers, Mixa bébé et Biolane entre autre.


Alors que le marché des cosmétiques pour bébé est florissant, comment choisir un produit qui soit réellement fiable et sain pour protéger son bébé ?


Voici quelques conseils pour bien choisir son gel nettoyant et autres produits de soin en contact avec la peau fragile de nos petits.


A savoir :


La peau est un organe en trois couches (épiderme,derme et hypoderme) assurant plusieurs fonctions au corps humain, elle représente à elle seule 10% du corps dans sa totalité.
La peau ne présente pas la même morphologie selon l'endroit du corps : plus ou moins élastique, moite ou sèche, plus ou moins consistante, poreuse, pâle ou hâlée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Voici les différentes fonctions de la peau :


 Sensoriel : munie de récepteurs qui transmettent les informations au cerveau, la peau est l'organe du toucher, mais aussi l'un des organes de communication non verbale  (rougeurs, frissons, donner la mains, caresser....) mais aussi social.


 Thermorégulatrice : c'est elle qui permet au corps de maintenir sa température à 37°C. Attention, chez les bébés les glandes sudoripares sont peu fonctionnelles et n'évacuent pas suffisamment la chaleur corporelle.

 La peau respire : elle absorbe directement l'oxygène de l'air et rejette le dioxyde de carbone.


 La peau élimine : Elle rejette le dioxyde de carbone mais pas que. Elle rejette par la transpiration différents déchets et toxines présents dans notre sang !


 La peau synthétise : c'est grâce à elle que la vitamine D est synthétisée pour être assimilée dans l'organisme.


 La peau est perméable : en effet elle absorbe les substances et les laisse pénétrer l'organisme. Cela est d'autant plus vrai en ce qui concerna la peau des bébés beaucoup plus perméable.


 La peau protège : Elle protège des infections, et des agressions.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bébé naît recouvert d’une couche protectrice appelée vernix caseosa. Cette substance
cireuse d’origine sébacée, grasse et blanchâtre, protège, in utero, la peau du foetus du milieu
liquide aqueux - le liquide amniotique - qui l’entoure.

En fin de grossesse, le vernix commence à se détacher du corps du bébé mais il en reste suffisamment pour l’aider à se glisser du corps maternel vers l’air libre et pour le protéger des premières agressions cutanées. Après la naissance, il est inutile de l’essuyer, la peau du nourrisson l’absorbant naturellement. C'est une puissante barrière naturelle protectrice contre les microbes, le froid et la chaleur.


 A la naissance, c'est la peau qui est la première protection du bébé face aux nombreuses agressions de l’extérieur : bactéries, levures, pollution, agents chimiques, soleil, mer …
Le pH de la peau du bébé, neutre (pH7) à la naissance, devient lentement acide vers les 4 mois (pH 6, puis pH5, donc acide).
Il est donc impératif d'adopter de bons produits, de ne pas abuser de crèmes en tout genre...
 

 

Découvrez mes 13 conseils pour prendre soin de la peau de bébé sainement et naturellement et la protéger des agressions

 

 

La peau de bébé : Bien la protéger