Restez connectés !

 Je réponds à vos questions

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

- Soutien & accompagnement de la grossesse et du post partum Auxiliaire de puériculture

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés

Cordon ombilical : cultures & traditions

Le cordon est riche d'une grande symbolique au travers le monde, en voici quelques exemples :


Dans la plupart des coutumes, le cordon est enterré, sous un arbre fruitier, parfois il est conservé par la famille puis donné à l'enfant plus tard (comme c'est le cas en Algérie ou même au Japon, la mère repart de la maternité avec son cordon !).

Parfois il est considéré comme porte bonheur ou guérisseur. Au Guatemala on suspend le cordon ombilical d'une fille dans la cuisine (pour qu'elle devienne bonne ménagère) tandis que celui du garçon sera accroché à la branche d'un arbre, symbole de force et de grandeur.


Plus rarement, certaines  tribus  consomment le cordon, au Vietnam par exemple il est infusé dans le thé puis donné à l'enfant pour soulager les  coliques, ou bien broyé et mélangé à un plat mangé par toute la famille afin de renforcer les liens qui les unissent.

 

Ces dernières années ont voit également apparaître dans les pays développés une nouvelle tendance, celle de laisser le bébé relié au placenta par le cordon pendant plusieurs jours (jusqu'à ce que celui-ci sèche et tombe naturellement) ces bébés sont appelés : "bébé lotus".


Qu'en est il traditionnellement au Maroc ? 

Au maroc, le cordon était ligaturé avec du fil rouge avant d'être coupé. Parfois avec un couteau, parfois avec une paire de ciseau, l'outil ayant servi était enroulé dans un linge puis placé sous le lit du bébé avec un coran afin de le protéger des mauvais esprits. Il était appliqué dessus du khôl ou du henné selon les traditions, jusqu'à la cicatrisation complète. Bien souvent le cordon et son placenta étaient enterrés sous un figuier ou autre arbre fruitier afin d'avoir de beaux fruits.


Que dit l'islam ?

Il est recommandé selon les savants d'enterrer le placenta et le cordon ainsi que le morceau de cordon qui tombe les jours suivants. Ces "restes" sont considérés comme des morceaux de corps humain, il est donc déconseillé de les jeter à la poubelle ou en pâture.


Comment font les animaux ?

Si on observe les mammifères, on remarque que les femelles n'ont pas besoin d'aide extérieure pour intervenir avec le cordon,  la femelle l'arrache avec ses dents avant de le manger. Chez les humains à l'inverse c'est systématiquement une tierce personne qui se charge de le couper bien que la mère pourrait elle aussi le faire.

 

 



sources :

- Venir au monde de Lise Bartoli.