Restez connectés !

 Je réponds à vos questions

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

- Soutien & accompagnement de la grossesse et du post partum Auxiliaire de puériculture

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés

 

Ca y est le grand jour approche, vous allez devoir confier votre petit à une tierce personne ou une collectivité, il est temps pour vous de reprendre le chemin du travail ou de vos occupations et pour votre petit de découvrir la vie sans vous...

Si vous vous sentez partagée entre l'envie et la peur, dites-vous que la séparation est une étape importante dans le développement du bébé, elle est même nécessaire et utile à l'apprentissage de l'autonomie !

 Avant de pouvoir se séparer :

Il est important que la mère fasse connaissance avec son bébé, l'attachement est avant tout nécessaire et indispensable pour bien se "détacher", plus le bébé est petit, plus il a besoin de contact avec sa mère ou à défaut avec sa figure d'attachement. Les heures qui suivent la naissance sont déterminantes pour cet attachement, et le contact corporel précoce doit être encouragé.

Aux alentours de 3 mois ou parfois plus, la mère et le bébé sont amenés à être séparés, le mode de garde choisit par les parents est très important, il doit être en adéquation avec leur ressenti et leur souhait.

Les différents mode de garde : Un membre de la famille, la crèche, une nourrice.

La séparation dépendra de plusieurs critères :

. Le tempérament de l'enfant

.L'âge de l'enfant

.La sérénité des parents à accepter de le confier

. La qualité relationnelle de la personne qui gardera bébé avec lui même et ses parents

Pour mieux comprendre la séparation, il est important de connaître les différents stades du développement du jeune enfant :

 

De la naissance à 7 mois :

 

Le bébé ne perçoit pas le monde extérieur, lui et sa mère ne font qu'un, il fait partie de sa mère. Avant 3 mois le bébé est totalement en fusion avec sa mère, vers 4 mois apparaît le premier signe d'indépendance, le bébé comprend qu'il peut attirer l'attention de sa mère et commence à avoir sa propre volonté.

Vers 7-8 mois :

 

Il prend conscience que sa mère est un être séparée de lui et qu'elle peut le laisser, vient alors la peur de l'abandon.Il commence à  distinguer les personnes familières des personnes étrangères : c'est la fameuse angoisse des 8 mois ! Winnicott parle de dépendance relative : le bébé comprend que sa mère n'est plus là mais apprend à garder le souvenir d'elle et sait qu'il la retrouvera.

 A partir de cette période le bébé est capable de se choisir un objet transitionnel (autrement appelé "doudou") qui n'est autre qu'un subtitut du sein maternel, cela permet à l'enfant de créer symboliquement l'illusion de ne faire qu'un avec sa mère. Cela aide au processus d'individualisation/séparation.

L'enfant devient progressivement actif, il ne se contente plus de "recevoir" mais cherche, demande, exige... Débute alors un long processus de séparation de l'enfant avec la mère, il gagne et cherche en autonomie, il veut faire seul et commence à imiter l'adulte. Il devient indépendant sur le plan moteur grâce au quatre pattes et la marche.

Cette indépendance devient si grande qu'à l'âge de 2 ans il entre dans une période d'opposition (le très redouté terrible two !), cette période permet à l'enfant de se démarquer entant qu'individu et de s'affirmer (il ne dépend plus de maman mais peut avoir sa propre volonté).

Comment faciliter la séparation et l'adaptation ?

Avant :

Choisissez avec soin et en présence de votre petit la personne et l'endroit où il sera gardé en votre absence.

Passez du temps avec cette personne et votre enfant et tissez de liens de confiance.

 La personne qui gardera votre bébé doit bien connaître ses habitudes (heures de sieste, de repas, doudou..) assurez vous de lui donner toutes les informations indispensables.

Posez toutes vos questions de façon à vous sentir totalement sereine.

Soyez maternante, et ne changez pas votre comportement et vos habitudes vis à vis de votre enfant.

Instaurez un rythme régulier de façon à ce que votre enfant ai des repères.

Si votre bébé n'a pas encore de doudou, prévoyez-en un, (un foulard au doux parfum de maman ou une peluche qu'il connaît bien sera idéal !)

Parlez avec lui,  de ce qu'il se passe, ce que vous ressentez : mettez des mots sur la situation en adéquation avec  votre ressenti, vous avez le droit de lui dire si vous êtes triste et que vous auriez aimé resté avec lui !

Prévoyez un temps d'adaptation :

Ce temps, peut s'étaler sur 2 semaines, il est nécessaire à l'enfant mais aussi à ses parents et à la personne qui le garde, cela permet de faire connaissance et d'assurer une meilleure transition

Comment se passe une adaptation ?

Au début vous passerez du temps à 3, vous, votre bébé et la personne référente qui le gardera. Ces moments doivent être agréables pour votre bébé, jouez avec lui, et prenez aussi un peu de distance lorsqu'il joue seul !

Ensuite vous y laisserez votre bébé, la première fois 30 minutes, si cela s'est bien passé, la seconde fois vous pourrez le laisser une heure ou au contraire de nouveau 30 minutes sur des temps de jeux.

Quand votre enfant pourra passer une heure de façon sereine, il participera à 3 moments précis sur 3 jours différents : une sieste, une repas, un goûter.

 Enfin, il pourra passer une demi-journée, puis une journée complète !

Le jour de la séparation :

Comment agir ?

Prévenez votre enfant de ce qu'il va se passer.

 Soyez naturelle, montrez à votre bébé que vous vous entendez parfaitement bien avec la personne qui restera avec lui. Ne partez JAMAIS sans le prévenir !

Ne faites pas s'éterniser la séparation, assurez vous que votre enfant vous voit, vous entende et précisez lui que vous partez et revenez dans 30 minutes. Si votre bébé pleure et s'accroche, soyez fiable et ne craquez pas, votre sérénité est un gage de sécurité pour votre bébé, répétez-lui que vous revenez en le rassurant puis partez. La personne référente pourra alors essayer de distraire ou réconforter votre bébé si il le souhaite.

N'oubliez pas le "doudou" !

Le jour ou votre bébé fera une journée entière,et que vous devrez aller travailler, assurez vous de pouvoir prendre le temps et de ne pas arriver en retard. Votre bébé doit pouvoir vivre la transition entre vous et son lieu d'accueil, il est préférable qu'il  ne vous sente pas pressée, ni stressée. Vous devez avoir le temps d'échanger quelques mots sur le déroulé de sa nuit, son petit déjeuner,ou les informations importantes pour sa journée, avec la personne qui le garde.

Les mots qu'on peut dire ?

"Je m'en vais mais je reviens"

"Je penserai à toi"

"Je suis fière de toi"

Les mots à éviter :

"Ne pleurs pas"

"Sois fort"

Enfin au cours d'une journée n'hésitez pas à appeler si vous en ressentez le besoin. Et profitez de vos retrouvailles !

Cet article est paru dans Parents Maroc