Restez connectés !

 Je réponds à vos questions

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

- Soutien & accompagnement de la grossesse et du post partum Auxiliaire de puériculture

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés

Le miracle de la vie : la fécondation

Non, les filles ne naissent pas dans une rose et les garçons dans un chou…

 

La vie naît dans le corps de la femme, on appelle cela « fécondation ».

 

La fécondation et la grossesse sont des phénomènes invisibles qui ont très longtemps été source de questionnements, leur caractère mystérieux  a toujours intrigué les hommes et nourrit la pensée imaginaire laissant place à toutes sortes d’hypothèses.

 

La grossesse est le point de départ de l’histoire unique d’une nouvelle vie, cette vie qui s’installe dans le corps, l’esprit et le cœur de la femme, cette flamme de vie qui peu à peu au cours de ces 9 mois prendra forme humaine,  jusqu’à l’aboutissement : la naissance d'un petit être humain

.

La fécondation

Aujourd’hui tout le monde le sait, la grossesse est le résultat d’une fécondation : autrement dit la rencontre d’un ovule avec un spermatozoïde. Mais cette découverte est encore toute fraiche dans l’histoire de l’humanité !

 

De l’antiquité à nos jours, nombreuses sont les ethnies à avoir fait le lien entre la semence de l’homme, le sang menstruel de la femme et la création d’un nouvel être humain, mais différentes suppositions entourant le mystère de la création n’ont cessées de voir le jour et d’évoluer.

 

Histoire !

Du temps d’Hippocrate,  la femme avait des testicules féminins et la conception était le résultat du mélange des semences, le souffle était à l’origine de la vie.

C’est à la fin du XVIIème siècle qu’est mis en évidence par Harvey le fait que tous les mammifères pondent des œufs à l’image des poissons et oiseaux, on comprend alors que les testicules des femmes sont en fait des ovaires!  Cependant on ignore encore comment l’embryon se forme et se développe, « les savants »  de l’époque ont donc mis en évidence l’invisibilité du phénomène. Vient ensuite la théorie de l’animalcule : petit animal présent dans un liquide et invisible à l’œil nu, suite à la découverte du spermatozoïde (et du microscope !). En découle alors l’hypothèse que l’animalcule s’introduit dans l’œuf ou se fixe à la paroi utérine afin de croître dans le ventre de la femme. A cette époque on pense que le futur bébé existe déjà dans l'oeuf ou dans l'animalcule.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, c’est au cours du XIXème siècle que naît la science de l’embryon, et la théorie de l’embryogénèse. On comprend alors que tout organisme vivant est formé de cellules !

En 1875 enfin, Hertwig est le premier à décrire toutes les étapes de la fécondation !

 

De nos jours tout cela n’est plus un mystère pour la science, et la fécondation fait d’ailleurs partie du programme scolaire !

 

Bien avant sa naissance, le futur bébé vit déjà, mais voilà comment débute l’histoire…

Science !

 

Entrons sans plus attendre dans le vif du sujet !

 

A l’issu d’un rapport sexuel, les spermatozoïdes déversés par l’homme dans le vagin de la femme doivent parcourir un long chemin : passer le vagin, franchir le bouchon muqueux, remonter l’utérus jusqu’à l’embouchure des trompes, puis s’engager dans l’une de ses trompes afin d’atteindre la dernière partie où aura lieu la fécondation : un trajet représentant entre 17 et 20 cm environ, pour nous l’équivalent de la distance entre la lune et la terre !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au bout de cette trompe se trouve le précieux ovule que fécondera un seul  des spermatozoïdes parmi les 200 à 300 millions présents au début du parcours ! Pour que cette fécondation puisse avoir lieu, l’ovule doit bien entendu être présent et mature,  il ne peut être fécondé que pendant une courte période d’environ vingt-quatre heures après l’ovulation. Les spermatozoïdes, quant à eux, disposent  d’une durée de vie plus longue et peuvent attendre quelques jours l’arrivée de l’ovule !

 

Une demi-heure après leur rencontre, ovule et spermatozoïde fusionnent déjà avec leur matériel  héréditaire et un nouveau noyau cellulaire s’est formé. Le sexe du futur bébé est déjà déterminé, (c’est le spermatozoïde qui contient le chromosome sexuel X ou Y).

 

L’œuf fécondé commence la première division cellulaire environ 30 heures après, il se scinde en deux parties, qui elles même en formeront quatre et ainsi de suite. En même temps, l’œuf  entame son chemin vers l’utérus ou il se développera jusqu’à la naissance.

 

Trois ou quatre jours plus tard, on obtient une masse de cellules qui ressemble à une mûre et se rapproche de plus en plus de l’utérus, c’est ce qu’on appelle le stade de « morula ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après 7 jours et  plus de 150 cellules, l’œuf est prêt à se fixer dans la paroi de l’utérus en se nichant dans sa muqueuse, c’est la  nidation.  Dès ce moment  la masse cellulaire lance des signaux hormonaux au travers la paroi utérine, c’est alors que commence la production de la fameuse hormone de grossesse (HCG) dans le corps maternelle.

C’est cette hormone que l’on recherche dans les tests de grossesse et qui  nous permet d’affirmer qu’il y a bien eu fécondation. Mais c’est elle aussi qui est  à l’origine des nombreux maux de début de grossesse  chez certaines femmes (tension mammaire, nausées, malaises…).

 

A ce stade, la femme ignore encore si elle est enceinte ou non, pour cela il faudra attendre l’absence de règles, environ quinze jours après la fécondation.

 

A partir des cellules, le petit œuf se développe en trois couches (cotylédons) qui formeront à leur tour les différents organes du futur bébé. Chaque couche donnera des organes bien précis, par exemple la couche extérieure (ectoderme) développera l’épiderme, le système nerveux, le cerveau…, la couche intermédiaire (mésoderme) formera les muscles, les tissus osseux, les vaisseaux sanguins…, enfin, la couche intérieure (endoderme) produira le tube digestif, les voies urinaires, les poumons.

 

L’œuf deviendra embryon, se formera petit à petit, se développera, le cœur se mettra à battre à la fin du premier mois, l’utérus évoluera pour faire la place à ce petit être et le placenta assurera ses foncions nutritives grâce au cordon ombilical, l’embryon deviendra fœtus puis bébé…voilà pour la partie physique, pour ce qui est de son âme, la science n'a encore rien démontré, libre à chacun de suivre ses croyances...

 

 

 

 « Nous avons créé l'être humain d'un extrait d'argile (nutfa),puis d'une goutte déposée dans un réceptacle sûr (fi qararin makînin), puis avons fait (khalkna) de cette goutte une adhérence (alaqa). Puis nous avons créé l'adhérence en
un embryon (mudhgha), puis nous l'avons couvert d'os et de muscles, enfin nous avons fait une tout autre création (An cha-ana Khalqan Akhiran), béni soit Dieu le meilleur des créateurs. »

Pour savoir ce que dit l’islam sur la fécondation et l’embryologie ? Cliquez ici  (article très intéresant à lire).

 

 

 

 

Voici un joli résumé en vidéo de ce qu'est le miracle de la vie :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bibliographie : La naissance, histoire, culture et pratique (R. Frydman).