AVAC : Accoucher par Voie basse Après une Césarienne

AVAC = Accouchement Vaginal Après Césarienne




Nombreuses sont les jeunes mères qui se posent la question après une première césarienne.


Accoucher par voie basse OUI mais à certaines conditions !


Voici un article pour en savoir plus et pouvoir faire un choix, mais surtout avoir les informations pour engager la discussion avec son gynéco qui lui seul pourra estimer la possibilité ou non de tenter cet accouchement par les voies naturelles !




Pourquoi tenter un AVAC ?


Et pourquoi ne pas tenter ?


Si cela est possible bien entendu !


Après une première césarienne, de nombreuses femmes se sentent dépossédées de leur accouchement et peuvent se sentir frustrées de ne pas avoir pu utiliser le plein potentiel de leur corps pour enfanter. Cela ne veut absolument pas dire que donner naissance par césarienne n'est pas une naissance, c'est une naissance différente, mais vous avez mis au monde votre bébé, vous l'avez porté 9 mois durant ! Vous avez peut-être simplement envie de vous sentir plus actrice de la naissance...


A savoir :


Si vous tentez un AVAC, vous avez environ 70% de chances d'accoucher par voie basse, et environ 30% d'avoir une césarienne en cours de travail.


Ceci est vrai après une ou deux césarienne, en revanche à partir de 3 césariennes, une césarienne sera programmée pour les bébés suivants.


Etude :


Un essai d'accouchement par voie vaginale a été demandé par 230 femmes sur 1136 (20%) ayant déjà subi deux césariennes. Sur les 115 femmes acceptées, 103 (89%) ont accouché par voie vaginale. Le travail a commencé spontanément chez 78 (68%) des 115 femmes et a été induit avec de la prostaglandine (PGE2) dans les 37 autres. Une augmentation du travail avec de l'ocytocine a été nécessaire dans 32 (28%) du groupe de travail d'essai. Il n'y a eu aucune déhiscence cicatricielle chez les femmes accouchées par voie vaginale. Il y a eu une déhiscence cicatricielle et une femme a dû subir une hystérectomie après l'échec de l'essai de travail, une fréquence comparable à la survenue de ces complications chez les femmes qui n'ont pas subi d'essai de travail.

Br J Obstet Gynaecol. 1994 Jun;101(6):498-500.

Planned vaginal delivery after two previous caesarean sections.

Chattopadhyay SK1, Sherbeeni MM, Anokute CC.



En 2006, pour les mères vivant leur seconde grossesse, enceintes d'un seul enfant après une première césarienne, environ la moitié des femmes ont subi une césarienne programmée ou une césarienne en urgence avant travail.

Mais bonne nouvelle, sur la moitié qui ont tenté un accouchement par voie basse,

les trois quarts ont pu accoucher par voie basse et un quart a du avoir une césarienne en cours de travail.


Quelques conditions :


La cicatrice de césarienne ne doit pas être corporéale ( sur le corps de l'utérus) mais segmentaire ( sur le segment inférieur ).


Les causes de la première césarienne peuvent jouer en faveur ou non d'un éventuel projet d'AVAC : bassin étroit, stagnation du travail, pathologie maternelle ( prééclampsie, hypertension, diabète ou encore maladie rénale )


L’intervalle idéal entre la césarienne précédente et la date prévue d’accouchement est de de minimum 18 à 24 mois, mais bien évidemment vous pouvez aussi avant ce délai !


​ Certains gynécologues n'acceptent a tentative d'AVAC qu'après avoir réalisé une pelvimétrie. Cependant l'utilité de cet examen est fortement controversée, le bassin étant un ensemble d'os et de ligaments mobile, il peut s'ouvrir ou se fermer en fonction des mouvements et des positions prises pendant le travail et la naissance.


Bonne nouvelle.

Même après une césarienne pour disproportion céphalo-pelvienne, (tête du bébé plus grosse que le passage du bassin) 2 femmes sur 3 réussiront leur AVAC !

(J Obstet Gynaecol Can. 2003 Apr;25(4):275-86.

Vaginal birth after Caesarean section: review of antenatal predictors of success.