Déni de grossesse

Le déni de grossesse


Comme son nom l'indique c'est le fait d'être enceinte sans en avoir conscience, plus particulièrement au delà du premier trimestre de grossesse.

Malgré,de possibles périodes de prise de conscience, certaines femmes ne se rendront compte de leur grossesse que le jour de la naissance, (déni total, qui peut même se prolonger après la naissance) d'autres s'en apercevront au 2ème ou 3ème trimestre ( déni partiel). Dans certains cas, la femme prend conscience de son état mais n'est pas en mesure de l'accepter et dissimule alors la grossesse, refusant toute acceptation et par conséquent toute aide médicale, psychologique et familiale.

Le déni de grossesse concerne chaque année en France, 1500 cas de déni partiel et 250 cas de déni total de grossesse.


Le déni est indépendant du désir ou non d'enfant, c'est un mécanisme de défense psychique qui peut être lié à une ambivalence entre le refus de cet enfant et le refus d'une ivg (interruption de grossesse), la culpabilité, la honte liée à des interdits, des tabous, la peur extrême, un contexte ou un environnement non propice à l'arrivée d'un enfant, des conflits familiaux, un stress, ou encore une précédente expérience traumatique. Les adolescentes représentent une population à risque.

Lors d'une grossesse normale, la femme traverse différentes étapes physiques, hormonales, émotionnelles et psychiques qui la conduiront à la naissance de la mère qu'elle deviendra et à la capacité d'accueillir son bébé dans de bonnes conditions.


La non prise de conscience de la grossesse entraîne une adaptation du corps et une mauvaise interprétation des symptômes de grossesse. La femme n’interprétè pas correctement les signes de grossesse, elle trouve une autre raison à l'absence de règles ou continue de les avoir. Les mouvements du bébé qu'elle perçoit sont souvent décrits comme des gaz inhabituels, la prise de poids est faible ou inexistante, le ventre ne prend pas ou peu de volume, le bébé adaptant sa position vers le dos de sa maman, s'autorisera à prendre de la place que lorsque celle-ci conscientisera et acceptera son état ! Le ventre prend alors quasi immédiatement la forme d'un ventre de grossesse !

Incroyable mais, parmi les dénis, 38% des femmes ont consulté un médecin pendant la grossesse sans être diagnostiquées !



Le déni de grossesse n'est pas sans conséquences, car l'absence totale ou partielle de suivi médical peut entraîner des risques pour la santé de la mère et de l'enfant. Plus le déni se prolonge et plus les risques de complications physiques ou psychiques ( état de choc) sont élevés. Pouvant aller du retard de croissance in utéro à la mort dans les cas les plus extrêmes.


Témoignage


"...le regard extérieur était hagard, est-elle enceinte ? Va-t-elle l’annoncer ? C’était un non-dit, je m’exprimais sur le sujet pour demander de l’aide comment faire entrer ce ventre post- accouchement car il a pris beaucoup d'ampleur.

Je voyais dans le regard des gens, l’étonnement, la fatigue peut- elle rendre un visage fade ? En outre, mes problèmes d’estomac s’entassaient, je me baladais avec les analgésiques." Lire le témoigne complet ici https://trickymotherhood.com/2020/02/06/des-nids-the-gros-ceze/



Sources : https://www.sante-sur-le-net.com et wikipédia

0 vue

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés