• Laurie

Faut-il emmailloter les bébés ?

Depuis la nuit des temps les mères ont toujours cherché à emmailloter leur bébé pour les nombreux avantages qu’elles y trouvaient.

C’était une façon efficace d’apaiser leur enfant, de les garder au chaud, de façonner leur corps mais aussi de faciliter leur manipulation et leur transport. Ces derniers étaient souvent laissés ainsi attachés à un clou, un arbre, une planche ou bien encore suspendu dans un sac, cela afin qu’ils y soient en sécurité.

C’est à partir du 18ème et principalement du 19ème siècle que les médecins dénoncèrent cette pratique jugée alors comme dangereuse, essentiellement dans les pays d’Europe.

Les langes étant trop fermement serrés sur le corps des bébés, en permanence. Seuls les muscles de leur visage étaient libres. Par ailleurs, les langes n’étaient parfois pas défaits pendant une semaine et les nourrissons restaient donc en contact avec les souillures et l’humidité.

Pourtant, à l’air moderne, de plus en plus de mères s’intéressent et souhaitent revenir à cette pratique pour les bienfaits qu’elle procurerait.

On a pu voir ces derniers temps des célébrités tel que Mark Zukerberg, entre autre, poser fièrement en compagnie d’un charmant bébé emmailloté !

Alors, qu’en est il de cette pratique ? Phénomène de mode, réel bénéfice ou danger pour nos bébés ?



Aucune étude sérieuse n’a encore pu démontré les vertus de cette méthode, cependant nombreux sont les parents qui le constate, l’emmaillotage apporte bel et bien des bienfaits à leur nourrisson.

Il lui permet de se sentir contenu, et enveloppé, tel qu’il l’était dans le ventre maternel.

Cette sensation le rassure et le sécurise, les bébés n’aiment pas la sensation de vide et ont un fort besoin d’avoir leur corps et surtout les membres regroupés.


Il améliore donc aussi son sommeil en évitant que le bébé soit réveillé par le réflexe de moro (sursaut brusque des bras du bébé) mais aussi de diminuer les risques de réveil lié au changement de température lorsqu’il passe des bras chaleureux à son berceau froid.

L’emmaillotage diminuerait les pleurs du nourrisson ainsi que les colique, grâce à la chaleur enveloppante que cela lui procure sur son ventre.


Cependant, l’emmaillotage n’est pas sans dangers…

Selon une étude des chercheurs de l’université américaine Hospital Southampton, l’emmaillotage représenterai un danger pour les hanches du bébé et augmenterai les risques de dysplasie des hanches. D’autres études sont venues confirmer cette affirmation, constatant que dans les populations ou l’emmaillotage était encore très présent dans la culture ( Japon, Turquie, Amérique du sud…), les bébés souffrent jusqu’à 6 fois plus de cette anomalie !

Par ailleurs en étant emmailloté, lorsque le lange est trop serré et maintenu bien droit ( ce qui est le cas dans certaines cultures) le bébé est obligé de forcer sur ses articulations pour rester dans cette position et garder son corps étiré, rappelons que pendant la grossesse il était replié sur lui-même, et que son dos est naturellement arrondi. Cette position exigée par l’emmaillotage ne respecte donc pas la position physiologique du corps du nouveau-né (plutôt dos arrondie et jambes à califourchon comme dans une écharpe de portage).

Le réflexe de moro ( mouvement brusque des bras qui est empêché lors de l'emmaillotage) est un réflexe instinctif que l'enfant doit intégrer. L'empêcher de réaliser ce mouvement pourrait entrainer sur le long terme certaines difficultés :


Réflexe de Moro

Emmerge au cours de la 8e semaine in utero. Devrait être pleinement présent la 30e semaine, et intégré vers l'âge de 4 mois.

Il est déclenché par un stimulus sensoriel (vestibulaire, auditif, visuel, tactile ou proprioceptif) fort et soudain. Le bébé prend une profonde inspiration, étire les bras et les jambes, puis se recroqueville et pleure. C'est un réflexe de survie, permettant au nourrisson d'appeler sa mère au secours. Il ne peut se produire chez les enfants prématurés nés avant la 30e semaine.

Lorsqu'il ne s'intègre pas, les conséquences sur le sensoriel sont multiples : sens visuel (hypersensibilité à la lumière, tendance à loucher), sens auditif (hypersensibilité au bruit ou à certains sons précis, difficultés à s'abstraire d'un fond sonore), sens vestibulaire (mal des transports, équilibre instable), sens tactile (hypersensibilité). Des conséquences sur le plan émotionnel sont également observables : repli sur soi, manque de confiance envers ses pairs, manque de spontanéité et de souplesse dues à une faible sécurité intérieure pouvant entraîner des accès de colère ou un besoin de contrôler et dominer ses camarades, abandon de tâches ratées, mauvais joueurs.

Extrait du site www.bilanpsyreflexes.com


Le besoin de contact et de mouvement: porter ses mains à sa bouche, relever les jambes pour évacuer un gaz font partie des besoins et du développement des bébés.

Une méta-analyse publiée en mai 2016 dans la revue Pediatrics a indiqué que l’emmaillotage augmenterai les risques de mort inattendue du nourrisson, et de mort par suffocation, notamment après 3 mois, cela est principalement expliqué par un excès de chaleur, un sommeil trop profond mais aussi par le fait que le bébé une fois capable de se mouvoir pourrait se défaire du tissu et rester piégé dans son lange…Le risque est multiplié par deux si le bébé est emmailloté et couché sur le côté ou sur le ventre.



En conclusion :

Il n'y a pas de bonne ou mauvaise pratique si les choses sont bien faite et avec modération.

L'emmaillotage :


OUI si c'est utilisé pour de bonnes raisons et de la bonne façon, ( occasionnelle, sur une courte durée pour apaiser bébé et de façon sécuritaire) mais aussi si votre enfant apprécie !

NON si c'est toute la journée, pour poser bébé dans un coin en espérant qu'il dorme ou si bébé semble ne pas apprécier !


Voici donc les grands conseils pour un emmaillotage sécurisé et à la fois bénéfique :

- N’emmaillotez jamais votre bébé 24h/24 mais uniquement pour les périodes de sommeil

(qui représentent déjà la majeure partie de son temps les premiers mois !) Lors des temps d’éveil et de repas votre bébé doit utiliser son corps !


- Ne serrez pas trop le lange, les jambes doivent pouvoir avoir de la mobilité et ne pas être serrées l’une contre l’autre.


- Ne pratiquez pas l’emmaillotage si votre bébé présente une dysplasie de la hanche.


- Placez votre bébé sur le dos lorsqu’il est emmailloté.


- Utilisez de préférence une couverture d’emmaillotage spécialement prévue à cet effet, en suivant les règles d’emploi.


- Ne pratiquez plus l’emmaillotage après 3 mois.


- Attention à la température ambiante, s’il fait chaud adaptez les vêtements de votre bébé (body sans manches ou manches courtes voir en couche simplement).


- Certains bébés n’apprécient pas d’être emmailloter, ne forcez pas, utilisez d’autres méthodes telles que le portage, le bercement…( qui respecteront d'avantage la physiologie et les besoins du bébé)



Crédit photo Sara Cheikhi photographie : tous droits réservés


#emmaillotage

#maternage

#bebe

#sommeilbebe

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés