Grossesse & Ramadan

Savoir écouter son corps et son bébé



Du point de vue religieux OUI la femme enceinte (tout comme la femme allaitante peut jeûner) mais elle peut aussi ne pas pratiquer le jeûne si elle craint pour sa santé ou celle de son bébé.

Alors, comment savoir si jeûner est possible ou non dans votre cas ?

Tout comme le jeûne pendant l’allaitement, il faudra prendre en considération plusieurs paramètres généraux :

-moment de l’année ou tombe le mois sacré de Ramadan et pays de résidence. (période plus ou moins longue de jeûne). Il est déconseillé de jeûner sur une période de plus de 12h.

Ainsi que des paramètres plus individuels :

- Si vous travaillez (et selon vos conditions de travail : horaires aménagés ou non, travail physique, beaucoup de route…) - Votre état de santé avant la grossesse. - Votre grossesse : A risque ou physiologique sans problème particulier.

En effet, nous ne sommes pas toutes égales face à la grossesse, d’où l’important que chaque décision soit individuelle et non standardisée !

Selon votre stade de grossesse, le jeûne peut être plus ou moins difficile.

1er trimestre : période difficile pour de nombreuses femmes : nausées, vomissements et parfois perte de poids importante. Mais aussi extrême fatigue et malaises sont souvent le quotidien de nombreuses futures mamans à ce stade… Bien qu’elles ne soient pas malades, certaines sont dans un état semblable à une personne souffrante. Fort heureusement toutes les femmes et toutes les grossesses ne se ressemblent pas ! Lors de ce premier trimestre il se joue des étapes importantes dans votre corps ( bouleversement hormonal principalement) et dans le développement de votre bébé : formation du système nerveux, du cœur, du cerveau, des membres… Selon votre état vous pouvez jeûner ou non…On observe que plus de la moitié des femmes ne peuvent pas jeûner à ce stade suite à leur état pénible.

2eme trimestre : La période la plus propice au jeûne, quand tout va bien ! L’embryon est devenu fœtus, le risque de fausse couche diminue, la future maman voit ses symptômes diminuer ou disparaître et se sent nettement plus en forme ! Le ventre commence à s’arrondir sans pour autant être pénible à porter et les petits troubles de fin de grossesse n’ont pas encore fait leur apparition ! La plupart des femmes peuvent pratiquer le jeûne si les conditions ne sont pas trop difficiles et y parviennent globalement. Cependant il faut rester attentive à son ressenti et son état...

3ème trimestre : Lors de cette dernière ligne droite votre bébé fait ses réserves graisseuses ! Le ventre devient plus lourd et de nouveaux symptômes peuvent apparaître : jambes lourdes, remontées acides, constipation, insomnies, essoufflement, et parfois aussi nausées et fatigue refont surface…

Cela dépend de votre état et de l’importance de vos symptômes. Jeûner au cours du premier et du dernier trimestre augmenterai légèrement le risque d’avoir un bébé de petit poids.


Les contre indications :

-Vous souffrez d’une pathologie nécessitant la prise de traitement pendant la grossesse. - Vous avez un diabète gestationnel important. - Vous avez une grossesse à risque. ( menace d’accouchement prématuré, hyper tension artirielle…) - Vous souffrez d’oligoamnios ( liquide amniotique en trop faible quantité) - Si la période de jeûne est trop longue. - Vous souffrez de carences importantes en fer ou vitamines (anémie…) - Vous souffrez de remontées acides qui vous obligeant à fractionner vos repas.



Bien souvent la plupart des femmes désirant jeûner craignent pour leur bébé : manque, malformation, problème de santé...Notez que jusqu’à présent aucune étude ne permet de mettre en évidence un effet conséquent du jeûne sur la santé de la mère ou du bébé, sur le court ou long terme lorsque tout va bien. Ces études sont bien sûr été réalisées sur des futures mères et des fœtus en bonne santé et sans complications.

Enfin le mot le plus important : Pour toutes décision concernant le jeûne de Ramadan en période de grossesse : VEUILLEZ PRENDRE et respecter L’AVIS personnalisé DE VOTRE MEDECIN et suivre ses conseils en matière d’hygiène alimentaire.

Car certes vous n’êtes pas malade, mais votre métabolisme est fortement modifié par votre état et chaque femme vit sa grossesse différemment ! Tout comme dans le cas de la femme allaitante, inutile donc de vous comparer, votre corps ne réagit pas comme celui de votre voisine lors de la grossesse et pendant le jeûne et votre bébé est lui aussi un être unique !

Si vous jeûnez, n’hésitez pas à demander la prise de compléments si vous n’en prenez pas encore (principalement en fer et vitamines).

Veillez à bien vous hydrater régulièrement et de façon fractionnée. Et ayez une alimentation très équilibrée. Continuez votre suivi régulier et soyez à l’écoute de votre corps et de votre futur bébé. Prenez soin de vous et bon ramadan !

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés