Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

 Je réponds à vos questions

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés

  • Laurie

L'accouchement de Khadija dans une clinique marocaine

Moi qui aime lire le déroulement des accouchements, c’est à mon tour de partager le mien.



Alors c’était un mardi, Il était 0h10 et j’allais dans ma chambre pour dormir, je me suis allongée sur le côté droit et j’ai senti une douleur dans le ventre, je me suis dit c’est une douleur pas comme d’habitude.

Je décide de m’asseoir sur le bord du lit et la je ressens une autre contraction et cette fois elle était beaucoup plus douloureuse et surtout me faisait mal au dos, j’avais compris que c’était les contractions de travail.

Je décide de me lever je dis à mon mari que le travail commence mais qu’on ne va pas partir de suite, je lui ai dit d’essayer de dormir et moi en attendant j’allais faire ma douche et ranger mes affaires.

Sous la douche je me mettais de l’eau chaude sur mon ventre ça me calmait légèrement. Je sors de la douche et je finis ma valise, je décide de faire un mini ménage car pour moi fallait à tout prix que la maison sois nickel ; vaisselle, passer un coup sur le par terre et en même temps je notais à chaque fois que j´avais une contraction sur une appli et une fois finis, je vois qu ´elles sont constantes toutes les 4 min, je serrais les dents.

J’avoue j’arrivais à gérer les contractions avec la respiration et à chaque contraction je m’arrêtais je m’appuyais contre le mur je soufflais et une fois la contraction partie je reprenais mes tâches.

Il était 2h30 du matin, le temps et passé vite à la maison donc je décide de réveiller mon mari je lui dis de se préparer pour qu’on aille à l’hôpital, en l’attend je mange des dattes et bois pas mal d’eau. On sort de la maison il était 2h45 et on en avait pour 45 minutes de route.

Ce fut la route la plus longue de ma vie et douloureuse mais je gérais toujours les contractions avec la respiration, je ne criais pas mais je supportais pas qu’on me parle, j’etais dans ma bulle.

3h30 environ on arrive à la clinique à Rabat, d’ailleurs heureusement que c’était la nuit l’autoroute était vide et le centre ville aussi.

J’entre dans la salle d’accouchement la sage femme me demande d’enlever mon pantalon pour m’ausculter et pour moi la le pire commence. Elle examine et me dit que je vais accoucher « sans blague » et que j’étais à 6 !!! elle est partie en courant pour appeler ma gynécologue, car elle m’a suivie tous le long de ma grossesse et on avait convenu qu’elle m’accoucherait.

Et la elle m’avait laissé seule dans une grande salle allongée sur le dos, les douleurs étaient insupportables dans cette position c'est vraiment la pire chose, elle n’a pas voulu laisser mon mari m’accompagner car une autre femme accouchait dans une salle en face ... bref j’etais vraiment dégoûtée pour ça.

Je voulais me lever mais j’arrivais pas, du coup je continuais à gérer mes contractions avec la respiration toujours, et quelque minutes passer elle vient et me dit que m’a gynécologue arrive. Elle m’a simplement dis ça et elle est repartie voir une autre patiente moi en attendant je sentais que ça poussait mais je continuais à rester calme.

Il est 4h et ma gynécologue arrive enfin heureusement qu’elle a été speed elle a même pas mis 20 min , elle me dit: « mais pourquoi tu n’es pas venue plus tôt !! Lol » .

.. ( heureusement que j’étais pas venu dès le début et que j’avais géré les contractions chez moi c’était beaucoup plus facile pour moi et ça passait plus rapidement) elle enfile direct sa blouse et m’examine et me dit que je suis en dilatation complète et qu’elle était là, bon ok donc j’allais accoucher et j’avais encore mon hijab et mon pull mdr ma fois c’etait mieux que la blouse. Et la elle me dit quand j’éprouve le besoin de pousser je pousse et ça s'est joué à trois poussées, d’ailleurs la poche des eaux c’était ma gynécologue qui l’avait rompu.

La sage femme m’appuyait sur le ventre et quand j’y repense j’ai été trop gentille d’avoir rien dis car je supportais pas.

Donc ma fille sort à 4h05, ça été rapide mine de rien j’en ai eu pour 4h de contractions et de travail intense !! J’ai eu une petite déchirure à l’intérieur et elle avait fait une épisiotomie pour « limiter les dégâts » donc j’ai eu 4points à l’extérieur Et 2 à l’intérieur. C’est impressionnant le soulagement et la sérénités que j'avais après l´accouchement.

Par contre je n’avais pas pris ma fille sur moi et j´avais pas fait la tétée de bienvenue et franchement je suis dégoûté de ne ps mettre renseigné plus pendant la grossesse car j’avais fais juste un bisou à ma fille et ils l’ont emmenée à la nursery et lui ont donné un biberon le lendemain elle n’a pas voulu prendre le sein ça été vraiment très difficile pour moi pour le déroulement de l’allaitement mais heureusement que je ń'avais pas lâché l’affaire !


Elle avait fini par prendre le sein correctement 14 jours après sa naissance al Hamdoulileh. Donc voilà ma première expérience d’un accouchement en clinique au Maroc.

Khadija