La maternité a des raisons et le coeur d'une mère a son instinct

Je suis maman de 2 loulous une fille de 4 ans et un de 5 mois. 


Ma fille de 4 ans, elle et moi avons eu une rencontre très difficile. Elle est née a 40 sa après une grossesse difficile, un alitement et un cerclage mais avec un bon poids de 4kg800 et 54cm mais elle a fait une détresse respiratoire qui nous a valu une séparation de 5 jours et ensuite une garde alternée avec la néonatalogie 5 jours. 

A sa naissance je n'ai même pas pu la prendre dans mes bras, je n'ai pas pu la mettre au sein... comment cela pouvait me tenir a cœur alors que tout au long de ma grossesse j'étais contre l'allaitement... 《La maternité a des raisons que la raison ignore》

Quand ma fille est revenue, je suis tombée sur 2 puéricultrices en néonatologie qui ne m'ont pas demander la permission, rien, et qui me l'ont mis au sein... et a ce moment je m'étais dit allez à ses 1 mois j'arrête et je voyais ma fille devenir un peu plus grande et que mon lait lui suffisait donc je disais allez 3 mois non 6 mois et puis on verra c'est elle qui décidera. Malgré tout le monde qui me disait que c'était à cause de moi que ma fille était grosse. Personne avait pris en compte qu'elle est née avec un bon poids. Notre histoire, malgré un début compliqué a duré 2 ans et toute seule un jour elle m'a dit qu'elle était grande et qui fallait qu'elle arrête.. 


Puis y a 5 mois j'ai fais la découverte de mon petit chou il a été déclenché parce que lui je pense qui serait bien resté là ou il était. Même grossesse que sa sœur j'étais en MAP* (* Menace d'Accouchement Prématuré) très rapidement.

 Les médecins ont eu peur que je me retrouve encore une fois avec un périnée complet* (déchirure du périnée) (vive le détail).. A 38 sa bébé 2 est sorti après 3 décollements des membranes, une pose de gel et de l'ocytocine. Il est sorti avec à 3kg890 54 cm un beau bébé aussi et là nous vivions une lune de miel du moins c'est ce que je pensais puis les kilos de mon fils se perdaient. Et la jaunisse est arrivée mais mon fils n'arrivait pas à reprendre son poids. J'ai consulté plusieurs personnes, je sentais quelque chose qui n'allait pas. Mes seins étaient pleins bébé tétait mais pas de prise de poids ou 25grammes tous les 2 jours.


Je contacte ma sage femme en lui indiquant que je rencontre un problème sur mon allaitement que la jaunisse de mon fils ne s'estompe pas et que je m'inquiète. Elle vient alors à la maison et la le verdict elle m'envoie aux urgences pédiatriques afin qu'ils hospitalisent mon fils, chose qui n'a pas été faite finalement. J'ai alors demandé à ce qu'on vérifie les freins de mon fils mais personne n'a daigné le faire. J'ai vu alors une ostéopathe qui n'était pas formée en frein. Et ma sage femme est revenue me voir avec un nouveau programme : compléter mon fils avec du LA alors que j'avais du lait ! J'ai du prouver devant elle que j'avais du lait.. 

Bon donc le programme c'était 10 minutes de tétée et un biberon de 70ml de LM, j'ai alors redemandé inconsciemment si il y avait un frein elle m'a dit que cela n'est pas le problème. 

J'ai donc revue une ostéopathe en dernier recours si personne trouvait le problème j'allais pas laisser mon fils mourir de faim, c'était compliqué de tirer même dans la nuit.. il n'y avait aucun plaisir à l'allaitement.. 

J'ai donc vu cette ostéopathe qui était sage femme et qui là m'annonce qu'il y a bien un frein très court et restrictif et qu'il faut faire le nécessaire car elle ne peut rien faire pour mon fils. 

J'ai été sur Paris le jour même voir un ORL qui m'a prise tout de suite et qui a fait le nécessaire. Les jours qui ont suivi mon fils a repris du poil de la bête même ma sage femme était surprise que je sois autant déterminée.

3 semaines plus tard j'ai des vasospasmes aux seins et 1 mois après la frénotomie bah une bonne candidose mammaire qui a mis 3 semaines avant de partir.. J'ai écouté mon coeur dès le début, il y avait un problème. Mais il est résolu et aujourd'hui nous vivons un bon allaitement. C'est une épreuve mais il faut être forte et courageuse et surtout avoir confiance en son bébé et en soi. 


Voila un bout de mon histoire. 


@brhl.s



37 vues

Laurie Daniel

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés