Le R E D : réflexe d'éjection dysphorique

"Bonjour Laurie,

Je souhaite témoigner de mon expérience avec un syndrome lié à l’allaitement qui, je pense, est peu connu : le D-mer ou le réflexe d’éjection dysphorique.

Ce syndrome se caractérise par une très forte sensation de tristesse/détresse avant la montée de lait, qui peut durer de quelques secondes à quelques minutes, et qui est suivi par le picotement familier de la montée de lait.

Cette sensation est provoquée par une chute excessive du niveau de dopamine lors de la montée de lait.

Pour la maman allaitante que je suis, ce syndrome est bouleversant.

Ces pics de déprime (jusqu’à 20 dans la journée), ne s’estompent jamais complètement, et pour peu qu’on vive un pic de croissance avec une mise au sein quasi continue sur 2 a 3 jours, on peut rapidement se trouver en larmes « sans raisons », vidée, la tête pleine d’idées noires, sans perspectives joyeuses, sans appétit, le poids du monde sur les épaules.


J’ai la chance d’être bien entourée, et d’être globalement dans de bonnes conditions.

J’arrive donc généralement à me raisonner, à prendre du recul sur mon ressenti et me rassurer en me répétant que c’est un déséquilibre hormonal passager qui provoque cette sensation.


Mais je pense aux autres mamans, qui peut être vivent un baby blues, les suites d’un accouchement difficile, et qui en plus ont cette sensation sans arriver forcément à mettre un nom dessus, en pensant simplement qu’elles n’aiment pas allaiter.


Ce n’est pas le cas, du moins pour moi, qui m’accroche pour continuer à prendre du plaisir en donnant le sein à mon fils, et en me focalisant sur le bien que je lui fais et la force que je lui donne."


Le RED, comme décrit dans ce témoignage, est le sentiment incontrôlable d'angoisse, de vide, de dépression qui survient avant l'éjection du lait lors de la tétée ou du tirage.


Sa cause ? Il s'agirait d'une cause hormonale : au moment de l'éjection du lait, l'ocytocine ( hormone de l'amour qui joue un rôle essentiel dans l'accouchement et l'allaitement ) augmente, parallèlement, la dopamine diminue pour favoriser la libération de prolactine ( hormone qui permet la lactation )

Pour certaines femmes, il semblerait que cette diminution est anormale, entraînant les symptômes du mal-être.



Un accouchement difficile, certains médicaments, un état fragile, une nature anxieuse, un contexte difficile, l'excès de tabac, vont favoriser la survenue du RED.


Malheureusement le RED, et ses inconvénients, provoquent souvent un sevrage, car il est difficilement supportable par la maman.


Quelles solutions ?

Pour certaines femmes cela disparaît spontanément, pour d'autres il faudra attendre le sevrage...

D'autres pistes :

- L'ostéopathie

- l'acupuncture

- l'hypnose

- la détente : massages, relaxation, respiration, pensées positives...

- une alimentation riche en oméga 3 ( aliments qui favorisent l'équilibre hormonal

- s'assurer de ne pas avoir de carences, bouger d'avantage pour favoriser la sécrétion de dopamine

- se distraire pendant la tétée

- être bien entourée, écoutée et soutenue

La plupart des mères qui souffrent de RED, ne savent pas ce qu'elles ont, se sentent incomprises, parfois folles, il est important de mettre des mots sur leurs maux ...

Le RED est encore trop peu connu...


105 vues

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés