• Laurie

Le sein-tétine ... sein-doudou

« Il prend ton sein pour sa tétine ! » « Mais ton sein est son doudou ! »

Quelle maman ayant allaité ne s’est jamais entendu dire ce genre de réflexion ? (souvent de la part par d’une personne n’ayant elle-même(lui-même) jamais allaité !)

Sous-entendu que cela n’est pas normal…que bébé devrait pouvoir satisfaire ses besoins autrement ...

Et si au contraire, on changeait de vision, si je vous disais que OUI il se peut bien que l’une des fonctions naturelles du sein de la mère soit celle de doudou et de tétine…et c'est peut être même sa fonction première !

Il n'est pas rare que je rencontre des bébés sevrés ou non allaités se mettre à rechercher le sein pour le contact et les câlins.

Il est prouvé que la nourriture affective est plus importante que la nourriture physique !

Alors pourquoi vouloir réduire le sein à une simple fonction nourricière ! Ne serait-il pas multi-fonction ?!



A l’heure ou l’on crie à tue tête à quel point un bébé a besoin de nourriture affective autant que de nourriture alimentaire, pourquoi sommes nous incapables d’accepter qu’une mère puisse nourrir son bébé d’affection autant (même plus !) que de lait ? !

Je vois déjà venir les critiques « mère esclave de son bébé » « bébé dépendant de maman » et autres accusations des temps modernes !

Et si on acceptait l’idée simple qu’une mère puisse elle aussi aimer donner le sein ? Et si on acceptait l’idée qu’elle ne fait que répondre aux besoins de son bébé ? Quoi de plus normal ?!

Et si c’était seulement le regard que pose la société qui empêchait les mamans d’assumer leur fonction ?! Avouons le, que votre bébé soit allaité ou non il est dépendant de vous !

Sur le plan physique ET sur le plan affectif ! Et si ce n’est pas sa maman, c’est un adulte référent qui assume ce rôle, il est évident qu’un bébé ne peut vivre (ou difficilement) sans figure maternelle !

La succion est un réflexe inné du bébé, elle lui permet bien entendu d’assurer sa survie par la tétée, mais aussi de trouver réconfort, anti-stresse et bien-être…car oui la succion est un puissant antalgique, et apaisant. C'est aussi un formidable moyen de renforcer les liens et de s'assurer de l'attachement de sa maman.

D’ailleurs on sait que le bébé tète son pouce in utéro…ainsi il prépare sa succion, mais surtout il se fait du bien !

Jusque 6 mois, cette succion est innée, ensuite elle répond à un besoin spécifique (réconfort, alimentation, envie…)

A la naissance, de nombreuses mères (et même professionnels de santé) oublient que la fonction du sein est bien plus qu’alimentaire…

1/ Il renforce les liens mère-enfant en les obligeant à créer un contact proche et fréquent quasi continu les premières semaines (avec une diminution du risque de difficultés maternelles)

2/ Il offre au bébé toute la chaleur et le réconfort dont il a besoin en satisfaisant également son besoin de succion.


3/ Il offre au bébé une formidable occasion d’éveiller ses sens (odorat, vue, goût, toucher sont stimulés lors d’une tétée !)

Le rythme tétée/pause

Lorsqu’on observe un bébé téter le sein de façon efficace (c'est-à-dire qu’il mange et non tétouille) on peut remarquer un rythme assez régulier cadencé par des mouvements de succion amples et enchaînés (de 10 à 50 salves ! ) suivis de courtes pauses. Les chercheurs ont pu mettre en évidence que ces pauses étaient une manière pour le bébé d’interpeller sa maman, de chercher à communiquer avec elle, et en effet, d’après leurs observations,si la mère réagissait à cette pause, le bébé la prolongeait, en revanche si la mère restait indifférente, le bébé reprenait son rythme de tétée normal.

Cela montre bien que le sein est aussi un moyen de communication non verbale entre la mère et l’enfant, les regards sont échangés, les corps se touchent, il se passe bien plus qu’un repas, à tel point que le bébé privilégie l’accroche du regard ou de la voix à la poursuite de la tétée !


Le bébé s’endort au sein

Oui il n’est pas rare et il n’est pas anormal qu’un bébé s’endorme au sein !

Pour s'endormir bébé doit se sentir en sécurité et détendu, la succion au sein ui permet simplement de remplir ces conditions (et accessoirement avoir le petit ventre plein) c'est alors que le bébé peut se permettre de se laisser emporter par le sommeil.

En effet, n’oublions pas que nos petits bébés sont des mammifères et leur cerveau archaïque fonctionne en grande partie comme ceux de la plupart des mammifères, c'est-à-dire assurer sa survie et être à l’abri des dangers, hors où mieux qu’au sein de sa mère le bébé peut il trouver une parfaite sécurité ? Par ailleurs la chaleur et l’enveloppement qu’il trouve dans ce corps à corps lorsqu’il est au sein lui rappel la vie agréable qu’il menait dans le ventre maternel.

Le saviez-vous ? L'allaitement favorise la secretion d'endorphines qui favorise le sommeil, par ailleurs l'effort de succion fourni au sen fatigue le bébé et lui permet de s'endormir plus vite !


Tétine naturelle VS tétine artificielle

Mais aujourd’hui, à l’heure de la course poursuite contre le temps, contre la nature, à l’heure ou la mère peut être substituée par une formidable invention : la tétine ! A l’heure du féminisme, à l’heure de la femme libérée, pourquoi se fatiguer et perdre son temps à laisser téter un bébé si ce n’est pas pour le nourrir ?! La fonction première du sein n’est elle pas de nourrir ?

Posez-vous la question après ce que je viens de vous dire.


Une tétine en plastique peut elle apporter le même réconfort, la même chaleur, la même sécurité, que le sein de maman et les bras tendres et aimants qui l’accompagne ?



NON

La raison est simple et a été très largement démontrée par les travaux de recherches de Harry Harlow, psychologue américain connu pour ses expériences.

Le principe était de séparer les nouveau-nés macaques de leurs mères et de les placer en présence de deux substituts maternels, l'un en grillage simple, mais fournissant du lait, l'autre recouvert d'un tissu et contenant une source de chaleur. Les petits préféraient se blottir contre le deuxième, quitte à s'étendre pour se nourrir sur le premier.

Cette expérience s'est opposée à l'interprétation la plus courante de l'époque qui, sans renier le rôle du contact physique, donnait jusqu'alors une fonction primordiale à la fonction alimentaire.

Ce fut donc le point de départ de la considération la plus courante aujourd'hui, à savoir que la tétée joue avant tout un rôle affectif, par la mise en contact sensorielle fréquente de l'enfant et de la mère.

​Attention j’insiste sur le fait que cela ne sous-entend nullement qu’une maman qui n’allaite pas ou une maman qui choisit de donner une tétine n’est pas une bonne maman, et je refuse tout jugement, car l’amour d’une mère ne peut jamais être remis en question quelques soient ses méthodes de maternage ou d’éducation.

Il s'agit avant tout de démontrer qu’on ne peut substituer la mère par toute autre moyen, y compris une tétine, un biberon…d’où l’importance dans ce cas d’être tout aussi et même doublement maternante ! Le plus important n’est pas le contenu du biberon, c’est la façon de le donner, la tendresse des gestes et des regards, le temps que l'on y consacre !

Mon idée n'est pas non plus de culpabiliser les mères qui donnent la tétine ! Oui je comprends que l'on soit fatiguée, que l'on puisse se sentir étouffée par cette proximité intense, par ce don de soi constant... notamment lorsqu'on n'y est pas habituée ou que bébé a des besoins intenses...


Mais il est important de se rappeler que bien souvent, cette idée nous est renvoyée par la société qui nous dicte un code de conduite contraire au maternage : poser bébé - lui donner la tétine et pouvoir reprendre ses occupations pendant que l'enfant attend sagement dans son berceau ou enfermé dans son parc seul et en sécurité...

On nous vente les mérites de la tétines, on fait passer les mères allaitantes pour esclaves et l'enfant pour un manipulateur lorsque l'endormissement se fait au sein...en réalité posez-vous la bonne question...qui vous manipule ? Votre enfant qui a soif de vous, de votre contact, de sécurité, ou la société de consommation qui veut vous rendre moins maternante, plus consommatrice...

Finalement qui était là en premier ? Le sein ou la tétine ? Qui imite qui ? Qui se prend pour qui ????

"Il prend mon sein pour une tétine" Ô combien de fois j'ai entendu cette phrase de la part des mamans qui l'ont elles mêmes entendu d'une autre personne....et Ô combien de fois j'ai répondu

" Et si c'était la tétine qui se prend pour le sein"....????


Photo : Sara Cheikhi tout droits reserves



#allaitement

#nourritureaffective

#succion

#tetee

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés