Préparer et respecter son périnée avant et pendant l'accouchement

La plupart des femmes ne s’intéressent pas vraiment à leur périnée avant leur première grossesse, et nombreuses sont encore celles qui n’en entende pas vraiment parler…

Avant, pendant et après l’accouchement le périnée est sollicité et il est important que la femme connaisse bien cette partie de son anatomie afin de mieux la protéger et l’utiliser !

Le périnée, qu’est ce que c’est ?

C’est un ensemble de ligaments et de muscles situé dans le bassin qui permettent de fermer et ouvrir les voies évacuatrices (sphincters) . Il a pour fonction la continence urinaire et fécale et joue un rôle important dans les rapports sexuels. Chez la femme, le périnée permet aussi l’ouverture et la fermeture du vagin. Les hommes ont aussi un périnée !



2. Le périnée, son rôle pendant la grossesse ?

Le périnée retient plusieurs organes dont l’utérus, ce muscle qui grossit tout au long de la grossesse pour porter notre bébé atteint une taille d’environ 50 cm et son contenu peut peser jusqu’à plus de 5kg !

Vous comprenez donc l’importance d’un périnée solide et bien musclé !

Les hormones de la grossesse quant à elles vont faire relâcher notre périnée… cela peut paraître paradoxale quand on sait la masse qu’il doit porter mais…la nature est bien faite et ce gentil monsieur périnée s’apprête à laisser passer un joli bébé de 3,500 kg !! D’où l’importance du relâchement… plus votre périnée est détendu et mieux passera bébé !

3. Le périnée est un muscle

Il est autant capable de se contracter (se fermer) que de s’étirer (s’ouvrir) …

La bonne nouvelle, vous pouvez avoir un contrôle sur votre périnée (fort heureusement sinon nous serions tous incontinent !)

La mauvaise c’est que sous l’effet de certaines conditions ce contrôle devient plus difficile … j’entends par là que si vous êtes ultra crispée, avez une trouille bleue d’accoucher, eh bien votre périnée va se contracter … et donc se déchirer au moment du passage de bébé, que vous le vouliez ou non…

A l’inverse, si votre périnée a perdu sa tonicité, il vous sera plus difficile de le contracter et donc de vous retenir pour aller aux toilettes…

Mes conseils pour un périnée au top !


Avant l'accouchement


1ère étape : Pendant la grossesse prenez conscience de votre périnée (contractez comme pour retenir des selles, un gaz et des urines, voilà là pour sentez, c’est votre périnée qui bosse ! ). Pour mieux le localiser, asseyez-vous en tailleur, une main sous les fesses, doigts en direction de votre anus ressentez sous votre main les muscles qui travaillent lorsque vous contractez, tout votre périnée se trouve là ! Faites connaissance avec cette partie de votre anatomie et apprenez à l’utiliser !


2ème étape : Jouez avec votre périnée ! Pratiquez les exercices de Kegel ! (il s’agit de contracter et relâcher le périnée en suivant un mode d’entraînement. Cela permet de préparer le périnée à l’accouchement, prévenir l’incontinence, et favoriser une meilleure reprise des rapports après l’accouchement). (Pour vous donner un exemple, pas très glamour… imaginez un grain de riz dans les fesses que vous voudriez faire remonter à l’intérieur en 3 temps ! Attention les muscles des fesses, du ventre et des cuisses ne doivent pas se contracter !) Prenez le temps de ressentir le potentiel de votre périnée, les sensations différentes selon que vous contractez votre périnée superficiel ( du vagin et de l'urètre) ou profond ( anus). Faites grimacer votre périnée en vous amusant à le contracter et relâcher.


3ème étape : Lors du dernier trimestre : Pratiquez le massage du périnée ! Demandez conseils à un professionnel (lors de la préparation à l’accouchement) qui vous expliquera les bons gestes à faire ! N’oubliez pas d’utiliser une huile pour plus de confort. Le massage permettra entre autre de vous familiariser avec certaines sensations qui vous préparent à l’accouchement et de les intégrer dans votre mémoire corporelle et votre inconscient ainsi que d’assouplir votre périnée.L'huile de coco est adaptée pour le massage de cette zone.


4ème étape : Apprenez à bien respirer ! Cela vous permettra d’être plus détendu pendant l’accouchement, donc de mieux relâcher votre périnée et de pouvoir ouvrir vos sphincters ! Mais aussi cela aura pour effet de mieux oxygéner vos muscles, y compris votre périnée !


5ème étape : Pratiquez du chant prénatal qui aura pour effet de faire travailler votre périnée, votre abdomen et votre diaphragme et de mieux connaître ces muscles qui jouent un rôle important lors de l’accouchement ( et en plus c’est bon pour entrainer votre respiration) !

6ème étape : Pratiquez la position accroupie le plus possible ! Surtout en fin de grossesse et en début de travail. Elle prépare votre corps et votre périnée à l’accouchement ! Cette position favorise l’efficacité des contractions et incite le périnée profond à s’ouvrir.


Pendant l’accouchement

Respirez profondément !

Bougez et accroupissez-vous !

Choisissez la position qui vous convient ! (Si vous devez vous allonger, pour convenance médicale, la position latérale, sur le côté respectera mieux votre périnée et diminuera les risques de déchirures. La position allongée sur le dos en revanche est la position la moins favorable….si votre gynéco ou sage-femme ne vous laisse pas le choix...proposez lui donc d'aller à la selle en étant allongé sur le dos... !!!!


Poussez quand vous en ressentez l’envie et le besoin ! Et non quand on vous dit de le faire ! ( sauf si vous ne ressentez rien...merci la péridurale fortement dosée ). Quand la tête de votre bébé appuiera sur le périnée et sera sur le point de s’engager dans sa dernière ligne droite vous ressentirez une envie irrépressible de pousser pour accompagner sa sortie !


C’est le bon moment ! Pousser au bon moment et de façon naturelle ( en fait ne pas pousser quoi ! Simplement accompagner et écouter son corps, votre bébé fait le reste !!! ) cela protège votre périnée ! Et facilite l’expulsion !


(Vous l’aurez compris la péridurale ne vous permet pas ce genre de poussée instinctive naturelle, et bien qu’elle permette de relâcher votre périnée, si vous poussez mal vous augmentez les risques de déchirures… d’autant plus qu’avec une péridurale vous risquez de limiter votre mobilité et perdre la possibilité d’accoucher dans une position favorable…)

Vocalisez ! Si vous faites des sons graves, des OOOOOhh ou des AAAAAhh en particulier pendant les contractions, mais aussi surtout pendant l’expulsion du bébé cela favorisera la détente mais aussi l’assouplissement dans la zone de votre bassin et de votre périnée ! (C’est aussi très efficace pour aider l’ouveture du col de l’utérus !) A noter que la plupart des femmes de façon instinctive font des bruits spécifiques pendant les contractions et la poussée !


Evitez le «hands on» autrement dit, les mains qui interviennent au moment de la sortie du bébé, (pour appuyer sur la tête du bébé, masser votre périnée, l’écarter, dégager les épaules…bref des mains étrangères qui sont là ou elles ne devraient pas !). Cela ne fait que forcer la nature ou la contrarier et donc augmente les douleurs ou déchirures.


Mon conseil : visualisez votre périnée comme une fleur qui s'ouvre...




Le saviez-vous ? L’épisiotomie est une incision de quelques centimètres de la vulve et du périnée que l’on pratique au moment de la sortie du bébé pour accélérer la naissance ou faciliter la sortie dans le but d’éviter une déchirure grave lorsque le périnée est trop tendu et pas assez relâché. Cette intervention ne doit pas être systématique et aucun gynécologue ne peut prédire à l’avance l’utilité d’une épisiotomie ou non dans votre cas. C’est uniquement au moment de la sortie de la tête que cette décision peut être prise avec votre consentement ! La majorité des femmes peuvent accoucher sans épisiotomie ! En cas d’accouchement naturel, respectée elle n’est presque jamais nécessaire !

NB : Après l'accouchement, n'oubliez pas de continuer à prendre soin de votre périnée avec des exercices réguliers, une bonne hygiène de vie et surtout une rééducation périnéale avec une sage-femme ou un(e) kiné à débuter environ 6 semaines après votre accouchement.

Demandez conseils à votre gynéco ou votre sage-femme.


#perinee

#episio

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés