Succion active VS passive

Succion active VS succion passive .

La plupart des parents ignorent qu’il existe différentes manières de téter et que la succion, bien qu’elle soit un réflexe inné s’apprend et se perfectionne. . —>> La succion du sein est bien différente de celle d’un biberon ! . Pour téter le sein, l’enfant va ouvrir grand la bouche et amener le mamelon au fond de celle-ci, il va faire ventouse sur le sein avec ses lèvres, ce qui lui permet de ne pas avaler d’air ! Il va faire travailler un ensemble de muscles et faire des mouvements de langue (péristaltisme) pour obtenir le lait ! C’est lui qui décide quand le repas débute et quand il se termine, l’alimentation est active et autonome. . Cette succion est souvent fatigante et permet au bébé se s’endormir paisiblement en fin de tétée. Cette succion va favoriser le bon développement maxillo-facial et permet l’auto régulation des repas. . La succion d’un biberon est passive : La bouche pince la tétine au lieu de s’ouvrir grand, d’aspirer et faire ventouse, le flux de lait est rapide et constant et ne permet pas à l’enfant de faire travailler sa succion de façon active. Il se contente de coordonner difficilement sa respiration, sa déglutition et sa succion, certains bébés s’étouffent même car l’exercice est parfois difficile … . Le bébé continue d’avaler le lait même s’il n’a plus faim. Il mange trop vite et avale plus d’air. Cette rapidité provoque un inconfort digestif, une non satisfaction du besoin de succion et cela peut donner l’impression que l’enfant a encore faim après avoir vidé son biberon… . La succion se modifie pour s’adapter à la tétine. Dans les cas d’un bébé qui prend aussi le sein cela peut créer des troubles de succion, et entraîner une « confusion » ( l’enfant ne sait plus téter correctement le sein ) ce qui entraîne des complications ou un arrêt d’allaitement et parfois des douleurs à la maman.

Cela peut aussi créer une « préférence » pour la facilité d’une alimentation « sans effort » entraînant un "refus" du sein.

Ce risque est plus élevé pour les bébés un peu faibles, de petit poids ou lorsque la lactation se met à chuter faute de stimulation suffisantes par succion . . En résumé Aucun biberon ne permet de reproduire ni la succion ni le débit d’une alimentation au sein, plus bébé est petit plus le risque est important.




#allaitementmaternel

52 vues

Laurie Daniel

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés