• Laurie

Syndrome du bébé secoué

Chaque année de nombreux bébés sont victimes de ce syndrome, ces « accidents » surviennent souvent à la suite d’un geste de colère, ou d’une malveillance. Le plus souvent de façon très violente, même si l’adulte ne mesure pas l’importance de son geste, ni les conséquences, il s’agit réellement d’une maltraitance. Cela peut être dû à un état de fatigue, d’impuissance ou d’impatience provoqué par des pleurs incessants du bébé, entrainant le parent (ou plus souvent la personne qui s’en occupe) à le secouer brusquement. Même si ce geste est d’une violence rare, cela peut arriver à tout le monde…


Le choc doit néanmoins être extrême, le simple fait de jouer avec bébé ou de le bercer énergiquement ne représente pas un risque réel, cependant évitez tous gestes qui pourraient provoquer des secousses ou des mouvements brusques de la tête. Par précautions, gardez à l’esprit qu’un bébé ne doit JAMAIS être secoué !


Pour mieux comprendre, c’est assez simple, la tête du bébé est très lourde et imposante par rapport à son corps, par ailleurs, le tonus axiale du bébé n’est pas assez développé et son port de tête est faible, ne lui permettant pas de maintenir sa tête correctement tout seul.

Le cerveau du bébé quant à lui est en train de se développé et ne rempli pas entièrement la boîte crânienne.


Hors, lorsque la tête du bébé est secouée fortement, son cerveau heurte les parois de sa boîte crânienne, provoquant des lésions cérébrales et des déchirements des tissus. Il est possible également de voir apparaître des contusions, un œdème, une hémorragie, pouvant entraîner de graves séquelles neurologiques irréversibles (dans 75% des cas) et même parfois la mort du bébé.


Les bébés de moins de un an sont les plus touchés par ce phénomène, le plus souvent des petits garçons. Cela s’expliquerait par différents facteurs : la fragilité des bébés dans cette tranche d’âge, le fait que le bébé pleure beaucoup et de façon incomprise, le manque de soutien ou d’information sur les pleurs du bébé ou sur le syndrome du bébé secoué….

Sachez que : les pleurs du bébé sont un moyen d’expression et qu’il n’est pas toujours évident d’y répondre de façon à les calmer.

De nombreux parents connaissent ces moments difficiles. Cependant si vous avez vérifié que tous les besoins organiques de votre bébé sont satisfaits, qu’il ne présente pas de signes de douleurs ou de maladie particulière (hyperthermie, vomissement…) et que malgré vos efforts (bercement, portage, câlin, berceuse…) votre bébé est inconsolable, il est normal de se sentir impuissant et démunis, pouvoir apporter une simple présence rassurante au bébé l’aidera à franchir le cap même si cela ne fera pas cesser les pleurs.

Un pic de pleurs très fréquent (appelés les pleurs du soir) se situe entre la 6ème et la 8ème semaine de vie. Un bébé a toujours une bonne raison de pleurer et ne fait pas de caprices. Si vous êtes inquiets au sujet de votre bébé, ou si vous vous sentez désemparés face à cela, demandez conseils à votre médecin ou à un professionnel et n’hésitez pas à vous faire aider.


Lorsque votre bébé pleure et que vous vous sentez désemparé, au point de pouvoir avoir un geste violent qui soit regrettable, passez le relais ou déposez votre bébé sur une surface sécurisé (dans son lit par exemple). Allez demander de l’aide si nécessaire à une personne de votre entourage ou un professionnel.

Le syndrome du bébé secoué peut parfois passer inaperçu car les signes cliniques sont très variables et l’enfant ne présente aucun signe visible corporel de blessure ni de fracture.

Parmi les signes qui peuvent alerter : une somnolence anormale, un bébé qui ne répond plus aux stimuli, un bébé très irritable, une perte de connaissance, une fontanelle bombée, une extrême pâleur, des vomissements, une paralysie, une perte de la vision, des difficultés respiratoires, des convulsions…


Si vous suspectez ce type de syndrome chez votre bébé, consultez en urgence afin que votre enfant soit examiné et éventuellement hospitalisé, il faut agir vite. Si vous savez que votre enfant a été secoué, rendez-vous à l’hôpital et signalez-le au médecin rapidement afin que votre enfant puisse bénéficier d’une prise en charge adaptée à son cas.


#bebesecoue

#syndromebebesecoue

#sbs

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés