• Laurie

Tocophobie : la peur de l'accouchement

La peur de l'accouchement



Cette peur est connue depuis toujours, elle est universelle et intemporelle.

Influencée par le conditionnement socio-culturel.

"Genèse 316Il dit à la femme: J'augmenterai la souffrance de tes grossesses, tu enfanteras avec douleur"

L'accouchement n'est donc généralement pas associé à une notion de plaisir ou de joie mais plutôt de douleur - souffrance - danger...

Cela est pourtant une erreur car la naissance n'est pas fatalement dramatique... et elle peut même procurer un sentiment positif de dépassement de soi, de confiance et de satisfaction !

A ces conditionnements socio-culturels s'ajoutent les diverses sources d'informations ( médias, télé réalité...) qui exposent les jeunes filles et les futures mères à une image négative.


Les sources d'informations contradictoires, la sur-information, ainsi que les différents actes médicaux ( touches vaginaux, épisiotomie, forceps, perfusion...) sont vecteurs d'angoisses.

La peur d'être dépossédée de son corps, de le voir se transformer ou mutilé...

La peur de l'inconnu, de l'incontrôlable, de la responsabilité, de la mort ...


Tout cela bien souvent sans aucun soutien ni écoute pour rassurer, apaiser...


Faire naître un bébé peut être source de nombreuses inquiétudes et peurs absolument saines et normales qui ont tendance à s'accentuer en fin de grossesse !


Puis, parfois cette peur est irrationnelle, elle paralyse, elle persiste et provoque des crises d'angoisses intenses, des insomnies, des cauchemars.

C'est une peur pathologique, on parle de phobie de l'accouchement : la tocophobie.

Cette peur pathologique touche principalement les femmes de nature anxieuse, souffrant de dépression, exigeante envers elle-même et perfectionnistes)

Elle peut se développer très tôt dans l'enfance ou l'adolescence suite à un choc ou un traumatisme : une histoire effrayante, un évènement dramatique dans la famille, des abus sexuels...)


Elle peut aussi se développer bien plus tard après une ou plusieurs naissances.

Souvent déclenchée par un précédent accouchement traumatique.

La tocophobie est associée à des complications telles que la dépression post-partum, l'augmentation du risque de suicide, un bébé plus petit avec plus de risque d'hospitalisation en néonatologie, troubles du lien d'attachement, césarienne programmée, travail long et difficile...)


Malheureusement la connaissance et la prise en charge de cette pathologie n'est pas toujours optimale faute d'être dépistée. Par ailleurs elle nécessite souvent une prise en charge adaptée et pluridisciplinaire avec une équipe qui travail en réseau ( préparation à la naissance adaptée, soutien psychologique, accompagnement médical...)

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés