Restez connectés !

 Je réponds à vos questions

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

- Soutien & accompagnement de la grossesse et du post partum Auxiliaire de puériculture

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés

Sein tétine, sein doudou, sein câlin

« Il prend ton sein pour sa tétine ! »  « Mais ton sein est son doudou ! »

Quelle maman ayant allaité ne s’est jamais entendu dire ce genre de réflexion ? (souvent de la part par d’une personne n’ayant elle-même(lui-même) jamais allaité !)

Sous-entendu simplement que  cela n’est pas normal…

Et si au contraire, on changeait de vision, si je vous disais que OUI il se peut bien que l’une des fonctions naturelles du sein de la mère soit celle de doudou et de tétine…et c'est peut être même sa fonction première ! Il 'est pas rare que je rencontre des bébés refuser de boire au sein ( suite à l'introduction de biberon) mais rechercher le sein pour le contact et les câlins.

A l’heure ou l’on crie à tue tête à quel point un bébé a besoin  de nourriture affective autant que de nourriture alimentaire, pourquoi sommes nous incapables d’accepter qu’une mère puisse nourrir son bébé d’affection autant (même plus !) que de lait ? !

 Je vois déjà venir les critiques « mère esclave de son bébé » « bébé dépendant de maman » et autres accusations des temps modernes !

Et si on acceptait l’idée simple qu’une mère puisse elle aussi aimer donner le sein ? Et si on acceptait l’idée qu’elle ne fait que répondre aux besoins de son bébé ? Quoi de plus normal ?!

Et si c’était seulement le regard que pose la société qui empêchait les mamans d’assumer leur fonction ?! Avouons le, que votre bébé soit allaité ou non il est dépendant de vous ! Sur le plan physique ET sur le plan affectif ! Et si ce n’est pas sa maman, c’est un adulte référent qui assume ce rôle, il est évident qu’un bébé ne peut vivre (ou difficilement) sans figure maternelle !

 

La succion est un réflexe inné du bébé, elle lui permet bien entendu d’assurer sa survie par la tétée, mais aussi de trouver réconfort, anti-stresse et bien-être…car oui la succion est un puissant antalgique,  et apaisant. C'est aussi un formidable moyen de renforcer les liens et de s'assurer de l'attachement de sa maman.

 

D’ailleurs on sait que le bébé tète son pouce in utéro…ainsi il prépare sa succion, mais surtout il se fait du bien !

Jusque 6 mois, cette succion est innée, ensuite elle répond à un besoin spécifique (réconfort, alimentation, envie…)

 

A la naissance, de nombreuses mères (et même professionnels de santé) oublient que la fonction du sein est bien plus qu’alimentaire…

1/  Il renforce les liens mère-enfant en les obligeant à créer un contact proche et fréquent quasi continu les premières semaines (avec une diminution du risque de difficultés maternelles)

2/ Il offre au bébé toute la chaleur et le réconfort dont il a besoin en satisfaisant également son besoin de succion.

 

3/ Il offre au bébé une formidable occasion d’éveiller ses sens (odorat, vue, goût, toucher sont stimulés lors d’une tétée !)

 

  • Le rythme tétée/pause

Lorsqu’on observe un bébé téter le sein de façon efficace (c'est-à-dire qu’il mange et non tétouille) on peut remarquer un rythme assez régulier cadencé par des mouvements de succion amples et enchaînés (de 10 à 50 salves ! ) suivis de courtes pauses. Les chercheurs ont pu mettre en évidence que ces pauses étaient une manière pour le bébé d’interpeller sa maman, de chercher à communiquer avec elle, et en effet, d’après leurs observations,si la mère réagissait à cette pause, le bébé la prolongeait, en revanche si la mère restait indifférente, le bébé reprenait son rythme de tétée normal.

 

Cela montre bien que le sein est aussi un moyen de communication non verbale entre la mère et l’enfant, les regards sont échangés, les corps se touchent, il se passe bien plus qu’un repas, à tel point que le bébé privilégie l’accroche du regard ou de la voix à la poursuite de la tétée !

 

  • Le bébé s’endort au sein

 Oui il n’est pas rare et il n’est pas anormal qu’un bébé s’endorme au sein !

Pour s'endormir bébé doit se sentir en sécurité et détendu, la succion au sein ui permet simplement de remplir ces conditions (et accessoirement avoir le petit ventre plein) c'est alors que le bébé peut se permettre de se laisser emporter par le sommeil.

En effet, n’oublions pas que nos petits bébés sont des mammifères et leur cerveau archaïque fonctionne en grande partie comme ceux de la plupart des mammifères, c'est-à-dire assurer sa survie et être à l’abri des dangers, hors où mieux qu’au sein de sa mère le bébé peut il trouver une parfaite sécurité ? Par ailleurs la chaleur et l’enveloppement qu’il trouve dans ce corps à corps lorsqu’il est au sein lui rappel la vie agréable qu’il menait dans le ventre maternel.

Le saviez-vous ? L'allaitement favorise la secretion d'endorphines qui favorise le sommeil, par ailleurs l'effort de succion fourni au sen fatigue le bébé et lui permet de s'endormir plus vite !

 

  • Tétine naturelle VS  tétine artificielle

 

Mais aujourd’hui, à l’heure de la course poursuite contre le temps, contre la nature, à l’heure ou la mère peut être substituée par une formidable invention : la tétine ! A l’heure du féminisme, à l’heure de la femme libérée, pourquoi se fatiguer et perdre son temps à laisser téter un bébé si ce n’est pas pour le nourrir ?! La fonction première du sein n’est elle pas de nourrir ?

 

Posez-vous la question après ce que je viens de vous dire. Une tétine en plastique peut elle apporter le même réconfort, la même chaleur, la même sécurité, que le sein de maman et les bras tendres et aimant qui l’accompagne ?

Attention j’insiste sur le fait que cela ne sous-entend nullement qu’une maman qui n’allaite pas ou une maman qui choisit de donner une tétine n’est pas une bonne maman, et je refuse tout jugement, car l’amour d’une mère ne peut jamais être remis en question quelques soient ses méthodes de maternage ou d’éducation.

 

Il s'agit avant tout de démontrer qu’on ne peut substituer la mère par toute autre moyen, y compris une tétine, un biberon…d’où l’importance dans ce cas d’être tout aussi et même doublement maternante !  Le plus important n’est pas le contenu du biberon, c’est la façon de le donner, la tendresse des gestes et des regards, le temps que l'on y consacre !

Ce que je reproche au biberon ou à la tétine ?

Ils incitent plus facilement la mère à se séparer de son bébé, à reprendre ses activités, dans la maison ou à l’extérieur, à quitter la fusion en le déposant dans son berceau, dans une autre pièce ou dans les bras d'une autre personne (un peu contre-nature).

 Le biberon prive en quelque sorte le bébé d’un temps qui doit lui être accordé, et malheureusement c’est aujourd’hui le temps passé à donner un biberon ( 15 minutes maxi !) qui est pris comme référence pour estimer le temps que doit passer un bébé au sein…est-ce comparable ?  Est-ce raisonnable ?  Le biberon est en quelques sortes responsable de la modification culturelle du regard que l'on porte sur une maman qui donne le sein ! "Quoi ? Tu peux rester 45 minutes pour une tétée ? Mais tu es folle tu vas te fatiguer !"

Quinze minutes pour remplir son estomac et son réservoir affectif en même temps est ce possible ? Est-ce réaliste !?

Fort heureusement l’amour maternel est intouchable!

Quelques soient les inventions en tout genre imaginées pour les éloigner de leur bébé, les mères sont toujours aussi attirées naturellement par leur enfant, le contact n’est jamais rompu, en revanche c’est la qualité de ce contact qui est altérée, c’est pourquoi j’aimerais inverser la tendance et dire, que le biberon ne devrait pas être donné que pour le repas, mais au moins 15 minutes de biberon pour 15 minutes de câlin...traduction : GARDEZ BEBE DANS VOS BRAS ! Investissez dans une écharpe de portage...

 

Et pourquoi pas donner le sein pour le plaisir même si on n'allaite pas?  La tétée câlin est de plus en plus pratiquée par les mamans qui n’ont pas été au bout de leur projet d’allaitement.  Les mamans n’ayez pas peur de l’amour qui peut vous envahir dans cette relation naturelle de mère à enfant !

Mamans qui n’allaitent pas, déculpabilisez vous donc, le plus important n’est pas le mode d’alimentation vous l’aurez compris mais bien l’affection et le réconfort apporté via ce moment précieux, évidemment les bienfaits du lait maternel sont indiscutables, cependant c’est la façon de nourrir, la communication, la relation affective qui est sans conteste bien plus nécessaire au bébé !

 

A titre d’exemple :

Au 13è siècle, le roi Frédéric II, qui parlait neuf langues  voulut faire une expérience pour savoir quelle était la langue "naturelle" de l'être humain. Il fit donc placer six bébés dans une pouponnière et ordonna à leurs nourrices de les alimenter, les endormir, les baigner, mais surtout, sans jamais leur parler.
 Malheureusement l'expérience ne donna pas le résultat espéré. Non seulement aucun bébé ne se mit à parler un quelconque langage mais tous les six finirent par mourir, par manque de contact affectif.


 Le lait, le sommeil et les soins ne suffisent donc pas à la survie d’un bébé !

L'être humain est un être social, un être de communication, et la satisfaction de ses besoins biologiques à eux seuls n’assurent pas sa survie ! Toute la différence est là, il est beaucoup plus difficile de donner le sein sans établir de contact ( c'est même impossible !) que de donner un biberon ainsi ( j'ai vu des bébés de quelques mois prendre seul leur biberon dans leur poussette ou leur lit ...ce qui est dangereux en plusieurs sens ( physique et affectif)) ) ! On ne peut pas donner le sein en mettant bébé dans son transat et en regardant vers la fenêtre, on ne peut pas donner le sein à bébé seul dans sa poussette ou dans son lit !

Par ce message je veux avant tout rassurer les mamans qui donnent le sein à VOLONTE, malgré les remarques ou les jugements aux quels elles se confrontent !

Un bébé au sein oblige la mère à tout mettre en « pause » pour lui, elle donne de sa personne et c’est bien le rôle d’une maman ! C’est NORMAL !

Si vous en doutez encore voici de quoi vous faire réfléchir…

Pour revenir à la question, une tétine en plastique peut elle apporter le même réconfort que le sein de maman et les bras tendres et aimant qui l’accompagne ?

 Je réponds  NON !

La raison est simple et a été très largement démontrée par les travaux de recherches de Harry Harlow, psychologue américain connu pour ses expériences.

Le principe était de séparer les nouveau-nés macaques de leurs mères et de les placer en présence de deux substituts maternels, l'un en grillage simple, mais fournissant du lait, l'autre recouvert d'un tissu et contenant une source de chaleur. Les petits préféraient se blottir contre le deuxième, quitte à s'étendre pour se nourrir sur le premier.

Cette expérience s'est opposée à l'interprétation la plus courante de l'époque qui, sans renier le rôle du contact physique, donnait jusqu'alors une fonction primordiale à la fonction alimentaire.

Ce fut donc le point de départ de la considération la plus courante aujourd'hui, à savoir que la tétée joue avant tout un rôle affectif, par la mise en contact sensorielle fréquente de l'enfant et de la mère.

Alors pourquoi donc la société refuse t elle l’idée qu’un mère puisse allaiter son bébé aussi souvent et aussi longtemps qu’elle le souhaite sans risquer d’en faire un enfant tirant, capricieux et autoritaire ?

La mère est programmée pour répondre aux besoins de son bébé, à tous les besoins !

  •  Pourquoi donc certains bébé sucent leur pouce ?

Tout d’abord comme je l’ai déjà dit, le bébé tète son pouce déjà pendant la grossesse ! Le pouce est un moyen naturel et autonome du bébé de satisfaire son besoin de succion.

 

Il est un très bon moyen pour lui, lorsque sa mère ne répond pas a son besoin (pour X raisons) de s’auto procurer satisfaction, ce n’est pas le cas de la tétine qui est induite par l'adulte...(Imaginez…votre bébé appel son réconfort, il cherche une source d’amour, il voit se pencher au dessus de lui une figure d’attachement ou un adulte de son entourage, puis finalement non, on lui met une tétine en bouche on lui adresse une parole agréable puis on lui tourne le dos…il manque là l’essentiel…le contact physique, le moment de partage !)

Mais alors le pouce, c’est encore pire, me direz-vous, puisque bébé n’a même plus de contact avec maman, même visuel !

Ah voilà qui soulève un point important, effectivement, c’est pourquoi on peut facilement remarquer que les bébés qui sucent leur pouce apprennent à le faire progressivement ils le font d'abord par réflexe, jusqu’au au moment où ils découvrent l’autonomie grâce à leur développement moteur leur permettant de coordonner la main et la bouche ! Ils le font par découvertes, par envie, ils le font tout seul ! Certains bébés trouveront cela très satisfaisant, d'autres n'en éprouveront jamais le besoin !

C’est donc tout naturellement que le pouce s’invite dans la bouche de nos bébés, parfois au grand désespoir des mamans, mais toujours pour répondre à un besoin, à l'inverse de la tétine introduite par l'adulte, peut être pas au bon moment, souvent bien trop tôt, et parfois de façon forcée… Oui la tétine est une solution merveilleuse lorsque la maman n’est pas présente, n’allaite pas…mais elle devrait être considérée comme une solution à des cas particuliers et non comme une norme !

Mais revenons à nos moutons ! Certains enfants, apprennent à utiliser leur pouce mais certains non…certains n’auront jamais ni pouce, ni tétine, ni doudou…tout dépendra du besoin de succion, de réconfort et surtout du niveau de satisfaction de ce besoin…

Une antropologiste (Margaret Mead) a remarqué que dans les tribus ou le bébé est mis au sein dès qu’il pleure aucun bébé ne suce son pouce !

Voilà qui résume tout…et oui, on a jamais vu un bébé materné à la demande avoir une tétine en bouche ou prendre son pouce…

Certaines mamans ayant allaité leur bébé à volonté les 2 premières années (avec disponibilité pour leur bébé) peuvent témoigner que leur bébé n’a jamais eu besoin de tétine, de pouce ou de doudou…leur besoin de succion, et de sécurité ont été si satisfaits qu’ils n’ont jamais eu besoin d’autre chose, le sein leur suffit ! Bien souvent c’est au moment ou la maman procède au sevrage (sevrage non naturel), que des moyens de substitution vont être mis en place par le bébé lui-même ou par la maman (tétine, doudou…) Ces moyens sont tout à fait normaux et répondent à un besoin de l'enfant, ils sont très importants voire même indispensable quand bébé n'est pas avec sa maman.

Oui le sein est une tétine, Oui le sein est un doudou…