Restez connectés !

 Je réponds à vos questions

Laurie Daniel

+212676333201

+33640204729

- Soutien & accompagnement de la grossesse et du post partum Auxiliaire de puériculture

Crédits photos : Marion Leuger, Oumayma El Amrani, Sara Chekhi, Laurie Daniel - tous droits réservés

Nous sommes-nous déjà poser la question sur ce que nous consommons réellement...et plus particulièrement nos enfants...?

Une étude menée par l'association Générations Futures et le réseau européen HEAL, démontre qu'en 24h, un enfant est susceptible d'être exposé, uniquement par son alimentation, à des dizaines de molécules chimiques  soupçonnées d'être cancérigènes ou encore soupçonnées d'être des perturbateurs endocriniens par des instances sanitaires européennes ou américaines !

Soit 128 résidus chimiques dans la journée qui représentent 81 substances chimiques différentes !

36 pesticides différents ingérés en une seule journée...

47 substances chimiques cancérigènes suspectées

et 37 perturbateurs endocriniens suspectés en une seule journée !

Cette études a été menée sur la base de 4 repas et un encas suivants les recommandations, c'est à dire 5 fruits et légumes frais, 3 produits laitiers et un litre et demi d'eau, sans manger trop gras, trop salé ni trop sucré.

Effrayant non ?

Je vous laisse imaginer ce qui se trouve dans les petits plats industriels pour bébé !

Les bébés sont plus fragiles et sensibles que nous.

 Avant 3 ans, le système immunitaire et surtout digestif du bébé est encore fragile et nécessite une attention particulière. Par rapport à leur poids, les bébés mangent plus par kilogramme que les adultes.

 Cela signifie donc qu'ils peuvent également ingérer jusqu'à 5 fois plus de résidus chimiques, potentiellement contenus dans les aliments conventionnels. De par leur petite taille et de par leur régime alimentaire, les enfants sont plus exposés que les adultes. Chez eux, les effets sont d’autant plus sévères que leurs organes internes, leurs systèmes nerveux et hormonal et leur cerveau sont encore en train de se développer.

Une étude a mis en évidence que parmi les bébés nourris au lait artificiel, les bébés qui ont consommé des produits laitiers biologiques pendant les 2 premières années de leur vie souffrent moins d’allergies telles que l’eczéma (Kummeling I et al. British Journal of Nutrition 29 août 2007). De plus, nous ne connaissons pas encore l’impact à long terme d’une nourriture issue d’OGM sur l’organisme humain. 

La tendance est au "bio", "écolo" et ça se comprend...Dans le ventre de sa mère, déjà, le nouveau-né se trouve pour la première fois exposé à des substances chimiques.

Il absorbe ensuite d’autres produits par le biais du lait maternel et à travers d’autres sources de pollution de son environnement (n'oublions pas qu'un bébé ne cesse de mette à sa bouche un tas d'objets!).

Même si selon certaines études, des substances se retrouvent dans le lait maternel, rappelons que ce lait est tout de même le meilleur pour votre enfant et que comparativement aux substances potentiellement nocives retrouvées dans le lait artificiel , celles-ci seront moindre.

Lait maternisé, petits pots, yaourts, biscuits, compotes, fromages mous à la crème de lait, jus de fruits (et parfois bien plus inquiétant : des boissons gazeuses dont la recette est tenue secrète se retrouvent dans la bouche de petits enfants)...la liste des produits suspects est longue et ces produits sont malheureusement très souvent faciles d'accès à tous. Parfois même certaines grandes marques n'hésitent pas à clamer les vertus et bienfaits de leurs produits pour la santé humaine...pure stratégie commerciale...

Il n’y a pas moyen d’échapper aux produits chimiques.

Au dernier comptage effectué dans l’Union européenne (UE) il y a plus de vingt ans, on recensait plus de 100 000 produits. Aux Etats-Unis, 80 000 substances font l’objet d’une licence. Au Maroc, des réglementations existent et des contrôles sont établis par l'ONSSA (Office Nationale de Sécurité Sanitaire et des produits Alimentaires).

Dans tous les cas, seule une infime partie de ces produits chimiques a fait l’objet d’études approfondies de leurs impacts sur la santé humaine et sur l’environnement. On trouve très peu d’informations sur la manière la plus sûre de les utiliser.

Même dans les régions les plus isolées de la Terre, comme chez les Inuits, le lait maternel contient des niveaux élevés de substances persistantes et bio accumulatrices. Pourtant, les Inuits n’ont pas utilisé de produits contenant ces substances, mais celles-ci sont capables de voyager sur de très longues distances, nuisant à la santé et détruisant l’environnement sur leur passage.

L'avenir de nos enfants est en jeu.

Les sources de pollutions sont si nombreuses qu'on ne peut pas toutes les supprimer ni les contrôler !

Soyons honnête, même les fruits et légumes les plus sains et purs ne le sont pas ! On ne peut pas arrêter de s'alimenter, en revanche on peut s'alimenter en toute conscience et choisir son alimentation ! En bref consommer intelligemment et responsable !

Voici tout de même quelques conseils pour essayer de manger sainement !

Penser à ôter la peau des fruits et légumes, c'est elle la plus exposée, donc la plus chargée en produit chimiques.

Limiter la consommation de produits en boîte ou en sachet qui contiennent plus de conservateurs et de colorants industriels. D'autant plus que les conservateurs ont tendance à altérer de goût réel des aliments.

Bien lire les étiquettes et éviter les graisses hydrogénées, les aliments transformés !

Boire beaucoup d'eau pour drainer et purger notre corps au maximum de ces substances, mais attention aux emballages plastiques qui contiennent phtalates, bisphenol A....principalement au Maroc ou les bouteilles et bidons d'eau sont entreposés en plein soleil ! La chaleur fait libérer les substances du plastique dans l'eau que nous buvons ! En résumé nous absorbons directement les composés nocifs du plastique et il en est de même pour tout les contenant en plastique y compris les biberons, surtout si ils sont exposés à la chaleur ! (Quant à l'eau du robinet, certes elle est potable  mais est elle réellement sans danger ? Le goût très chloré ou l'usure des canalisations pouvant contenir du plomb pourraient faire douter ... )

Oui et pour les bébés ? 

Les règles sont les mêmes!

La nourriture des petits pots reste longtemps au contact des matières plastique donc à éviter, de plus les conservateurs, colorants et autres noms farfelus que nous ne savons décryptés nous laissent perplexe alors je dirais "bye bye" les petits pots !

Cependant il est normal et compréhensible que les mamans ne peuvent pas toujours cuisiner pour leur bout de chou, c'est à peine si on prend le temps de s'alimenter alors...

Lorsque nous pouvons faire les repas maisons, privilégier les fruits et légumes bio,de préférence de saison et penser à enlever la peau !

Pour les produits laitiers, pas de secret, le lait maternel reste encore la meilleure solution! Pour celles qui n'allaitent pas, les laits bio existent, malheureusement ce marché n'est pas encore développé au Maroc et ce type de lait reste à des prix très élevés...espérons que cela change !

Pour vous documenter sur ce sujet, je vous recommande vivement le fabuleux film "Nos enfants nous accuseront"

Vous pouvez le visionner ci dessous :

Une enquête dans l'assiette